🇫🇷 «Bamboula» : «Comme tous les collègues policiers des Outre-mer, je me suis senti insulté par ce monsieur».

« Comme tous les collègues policiers des Outre-mer, je me suis senti insulté par ce monsieur », explique Cédric Boyer, président du CODIUM (le Collectif pour la défense des Ultramarins de Métropole) , représentant des Ultramarins d’Ile-de-France au sein du syndicat Alliance-Police :

« Ces propos d’un autre temps sont scandaleux et ce monsieur doit être sévèrement sanctionné ».

Sur le plateau de l’émission « C’ dans l’Air » sur France 5, jeudi 9 février, Luc Poignant, le syndicaliste Unité SGP-FO, a estimé que le qualificatif « bamboula » restait « à un peu près convenable ». Interrogé sur les rapports entre jeunes des quartiers et forces de l’ordre, Luc Poignant a déclaré : « Les mots –bamboula-, d’accord, ça ne doit pas se dire mais ça reste à peu près convenable (…) -Enculé de flic, c’est pas convenable, non plus ».

Des sanctions ?
« On n’attaque pas pour se défendre, réagit Cédric Boyer qui estime que ce responsable syndical fait du mal à la profession. Ces propos n’ont pas leur place dans notre République, surtout quand il vienne d’un représentant du personnel au sein de la police qui est une profession exercée par de nombreux ultramarins. J’invite d’ailleurs tous les policiers ultramarins membres de ce syndicat à rendre leur carte ».

Le ministre condamne
Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, condamne les propos de ce responsable syndical policier. « En toutes circonstances, l’exemplarité, l’éthique, le respect des personnes et celui des valeurs de la République, doivent guider l’action et le comportement des forces de l’ordre », a rappelé le ministre, dans un communiqué.

« Le lien de confiance entre les Français et les policiers et les gendarmes chargés de les protéger doit reposer sur une exigence absolue de respect mutuel », a souligné Bruno Le Roux.

Lire aussi :  🇫🇷 #Terrorisme Elle a tiré sur le terroriste le soir de l'attentat de #Nice : la policière héroïque honorée.

Le ministre « appelle chacun, dans le contexte actuel, à faire preuve de sang-froid et de maîtrise dans son expression et son comportement », alors que l’interpellation violente d’un jeune à Aulnay-sous-Bois, il y a une semaine, a relancé le débat sur les relations entre les jeunes des quartiers et les forces de l’ordre…

Lire la suite : bit.ly/2kWS…