🇫🇷 #CorbeilEssonnes Les policiers qui ont ouvert le feu sur la voiture qui leur fonçait dessus sont sous le choc.

Illustration.

Les deux occupants de la voiture qui a tenté d’écraser jeudi en fin de journée des policiers de la brigade anticriminalité de Corbeil-Essonnes n’ont pas encore été entendus. Tous deux ont été touchés par les tirs des agents. L’un est blessé au bras. L’autre atteint à la jambe a été retrouvé à l’hôpital d’Orléans (Loiret). Après les faits, il avait pris la fuite. Aidé par des amis, il avait d’abord été déposé à l’hôpital de Saran (Loiret) avant d’être transféré à Orléans.

Jeudi, les deux jeunes hommes circulaient dans une voiture volée équipée de fausses plaques d’immatriculation sur le boulevard Henri-Dunant. Quand les policiers ont tenté de les contrôler, la voiture a foncé sur eux. Bloqués par une butte, les fonctionnaires ont été obligés de faire usage de leurs armes. Deux des quatre policiers présents ont, chacun, tiré à deux reprises. « Ils sont très choqués d’avoir été pris pour cible et d’avoir utilisé leurs armes », confie une source judiciaire. Ils ont été reçus par la psychologue ce vendredi.

«Nous ne sommes pas programmés pour tuer»
« Contrairement à ce que pensent les gens, nous ne sommes pas programmés pour tuer », appuie Claude Carillo, secrétaire départemental du syndicat Alliance. « Des collègues ont une fois de plus été victimes d’une tentative d’homicide et pendant ce temps nous attendons des moyens supplémentaires et des effectifs, poursuit le syndicaliste.

Lire la suite : bit.ly/2muC…