🇫🇷 #EureEtLoir 579 kg de drogue saisis sur l’autoroute A10 par les douaniers.

Les douaniers ont de nouveau intercepté une grosse cargaison de cannabis dans un camion, mardi 7 février 2017, au matin, sur l’aire d’autoroute de l’A10, à Fresnay-l’Évêque.
L’Eure-et-Loir est un territoire que les douaniers affectionnent tout autant que les trafiquants qui inondent le département, ou qui le traversent ! Et dans cette confrontation, les malfaiteurs ne passent pas toujours entre les mailles du filet. Les saisies de marchandise illicite s’enchaînent.

Après l’interception d’une Audi pleine de 88 kg de cannabis il y a quelques jours aux portes de Chartres (voir notre édition du samedi 4 février), un poids lourd chargé de plus d’un demi-quintal de stupéfiants a été repéré, mardi matin, sur l’autoroute A10, sur l’aire de service du Val-Neuvy, à hauteur de Fresnay-l’Évêque, dans le sens province/Paris.

Des sortes de valises
Les douaniers de l’Ile-de-France ont contrôlé le semi-remorque blanc immatriculé au Maroc, explique le procureur de la République au tribunal de grande instance de Chartres, Rémi Coutin : « Les douaniers ont découvert de la drogue, conditionnée, en grande quantité, dans les porte-palettes. »

Un stock de 579 kg de drogue, dont 551 kg de résine de cannabis, et 28 kg d’herbe de cannabis. Les blocs de drogue sont conditionnés les uns avec les autres pour former des sortes de valises facilement manipulables.

Lire aussi :  🇫🇷 #Paris Un homme attaqué par plusieurs individus, blessé par balle et laissé pour mort.

Comparution immédiate
Les douaniers estiment le prix à la revente de l’ensemble à 3,5 million d’euros.

Les deux chauffeurs, deux Marocains âgés de 36 et 40 ans, ont été placés en garde à vue : « Ils devraient faire l’objet d’une comparution immédiate ce vendredi ». Donc au tribunal correctionnel avec une peine pouvant aller jusqu’à dix ans de prison. Mais ils auraient pu encourir plus devant une cour d’assises, sauf que, dans ce cas, le procès n’aurait pu avoir lieu que beaucoup plus tard, et avec le risque qu’ils s’évaporent avant…

Lire la suite : bit.ly/2lyH…