🇫🇷 #EureEtLoir Médecin tué de 48 coups de couteau : un patient, Mourad B., interpellé aux Mureaux.

À Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), la mort du docteur Rousseaux, tué de 48 coups de couteau par un patient, sème l’incompréhension.

Une bougie et quelques bouquets de fleurs, dont un barré d’une inscription : «honte à l’humanité». Sur la porte scellée judiciairement, une feuille A4 prévient qu’«en raison de l’assassinat du docteur, le cabinet est fermé jusqu’à nouvel ordre». C’est peu dire que la scène qui s’est déroulée ici, avenue du Général-Leclerc, à Nogent-le-Rotrou, a bouleversé toute la commune. Mercredi, en fin de matinée, le docteur Patrick Rousseaux a été tué de 48 coups de couteau donnés sur le corps et le visage, comme l’a révélé l’autopsie pratiquée hier.

«Une horreur», souffle Cindy. Cette mère de famille de 26 ans était une patiente de ce généraliste «très gentil, souriant et surtout très compétent». «Il suivait mon fils de 2 ans, et lui avait tout de suite diagnostiqué de l’asthme. La semaine dernière encore, j’avais croisé le docteur en ville et il avait pris de ses nouvelles. Je suis abasourdie.»

D’autant que le meurtrier présumé du praticien est lui-même un habitant du quartier. Mourad B., 42 ans, a été interpellé mercredi soir et se trouvait toujours hier en garde à vue. L’homme avait été repéré errant dans la commune des Mureaux (Yvelines) les bras ensanglantés. Hospitalisé à Limay, il y a agressé les personnels, d’après le procureur de Chartres, Rémi Coutin. Dans le même temps, son propre neveu, inquiet de son état, le dénonçait aux autorités…

Lire la suite : bit.ly/2l3u…