🇫🇷 #Gendarmerie 60.000 tablettes et smartphones pour les militaires d’ici la fin de l’année.

Illustration

La gendarmerie entame sa mue numérique. Dans le cadre du projet Neogend, mis en place pour équiper les agents en terminaux mobiles, les gendarmes vont utiliser d’ici la fin de cette année une flotte de 60 000 tablettes et smartphones.

L’objectif affiché par cette initiative est simple : ainsi équipés, les gendarmes de terrain vont pouvoir accomplir leurs tâches plus facilement et plus rapidement, notamment pour le contrôle d’un individu et de son véhicule. Chaque appareil sera ainsi doté d’un lecteur de bande MRZ, avec lequel il est possible de scanner les cartes grises et les pièces d’identité.

Le smartphone ira ensuite rechercher les informations sur les bases de données correspondantes au document. Les agents vont donc gagner un temps précieux, tout comme les personnes contrôlées. Sans oublier des procédures elles aussi bien plus rapides. L’efficacité des gendarmes devrait donc, en toute logique, encore s’améliorer.

Des outils spécialisés
Les appareils mobiles pourront aussi aider les agents à pré-remplir des plaintes, que les usagers iront signer en gendarmerie. Voilà encore du temps gagné sur les procédures habituelles. C’est en 2014 que le projet Neogend a été mis en œuvre, d’abord au travers de tests grandeur nature. Ces expérimentations ont permis d’affiner petit à petit les besoins des gendarmes.

Ainsi, si la flotte compte des tablettes (Sony), elle est surtout composée de smartphones (Samsung), plus maniables sur le terrain. Évidemment, pas question d’utiliser une version « stock » d’Android : ces utilisateurs bien spéciaux ont droit à un système d’exploitation bien à eux, SecDroid.

L’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) est le maitre d’œuvre de cette surcouche, ainsi que le fournisseur d’applications spécifiques — car les gendarmes ont aussi accès à une boutique spéciale, ainsi qu’à un nuage privé et sécurisé. On devrait donc voir dans les mois à venir des gendarmes équipés de smartphones ! Cette initiative représente 20 millions d’euros de budget ; les appareils ne sont pas achetés, mais loués.

Lire la suite : bit.ly/2jcO…