🇫🇷 L’auteur de la gifle à Manuel Valls, âgé de 18 ans, condamné à 3 mois de prison avec sursis et 105 heures de TIG.

Au lendemain de la gifle qu’il a tenté d’asséner à Manuel Valls, à Lamballe, Nolan L., a accepté une peine de trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travaux d’intérêt général.

La procédure judiciaire a été très rapide. Ce mercredi soir, Nolan L., le Breton de 18 ans qui a giflé Manuel Valls, mardi, lors d’une visite de l’ancien Premier ministre à Lamballe, a accepté d’être condamné à trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travaux d’intérêt général, selon une source judiciaire contactée par L’Express.

Interpellé immédiatement après l’agression, il avait été placé en garde à vue dans la foulée. Le jeune homme a été présenté devant le procureur de Saint-Brieuc ce mercredi. En raison de la nature des faits, mineurs puisqu’ils n’ont occasionné aucune blessure, le magistrat lui a proposé une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité, afin que le jeune homme soit jugé rapidement et sans audience pour « violences volontaires n’ayant pas entraîné d’interruption temporaire de travail ».

Un « garçon très immature » et « de vagues regrets »
Le parquet a retenu la circonstance aggravante de la préméditation de son geste, mais pas celle des « violences volontaires sur une personne dépositaire d’une mission de service public », car il a estimé que Manuel Valls se trouvait en déplacement de campagne, et non dans l’exercice de ses fonctions de député. L’euro symbolique de dommages et intérêts, qu’avait demandé candidat a la primaire de la gauche lui a été accordé.

Selon la source judiciaire contactée par L’Express, le « garçon est très immature ». Il « a exprimé de vagues regrets ». Il a aussi expliqué qu’il « n’aimait pas Valls ni sa politique », en citant l’usage du 49.3. Le jeune homme a en outre indiqué au juge que « Manuel Valls a maltraité la Bretagne lors de son passage au gouvernement ».

Lire la suite : bit.ly/2jy6…