🇫🇷 #Lens Sans permis de conduire, il refuse le contrôle des policiers, puis séquestre brièvement une famille.

Après un simple refus d’obtempérer, un Lensois a conduit de manière dangereuse dans le quartier de la Grande Résidence, vendredi en fin de matinée, avant – pour la justice – de séquestrer une mère et ses filles.

À lui seul, Aziz Goudaha a semé une belle pagaille dans le quartier de la Grande Résidence, vendredi, en fin de matinée… Tout commence vers 11 h 40 par le refus d’obtempérer du conducteur d’une Nissan Micra. Le conducteur accélère, grille plusieurs « stops », évite de peu des piétons qui sortent du PMU et de la pharmacie, repart vers la piscine, traverse le parking de Simply market à vive allure malgré, là encore, la présence de piétons et de voitures, etc. Finalement, la Micra percute une voiture de la BAC dans la rue de la Falaise. Le chauffeur s’enfuit et pousse une fillette qui sortait de chez elle pour rentrer dans le logement et s’enfermer. Il n’y restera que quelques minutes avant d’être interpellé en essayant de s’échapper par une fenêtre, à l’arrière.

« J’ai aggravé mon cas, mais je ne les ai pas touchées, pas menacées »

Placé en détention durant le week-end, Aziz Goudaha a été jugé en comparution immédiate lundi pour une longue liste de délits qu’il ne reconnaît pas tous. Le refus d’obtempérer, la conduite sans permis ou la violation de domicile, il les reconnaît. Mais il nie les faits de séquestration ou de violences sur les policiers quand le Parquet estime qu’il a séquestré une mère de famille et ses deux filles et qu’il a volontairement percuté la voiture de la BAC. « Je sais que j’ai aggravé mon cas, explique le Lensois de 36 ans. Mais je ne les ai pas touchées, pas menacées. » S’il admet que la fillette a pu avoir peur, il explique avoir demandé à se cacher avant de se sauver quelques minutes plus tard. Quant à la voiture de la BAC, il nie l’avoir percutée volontairement et ajoute que la voiture banalisée n’avait même pas de gyrophare.

Lire la suite : bit.ly/2mD2…