🇫🇷 #Manche Les clients tombent dans le coma. 4 ans de prison pour le VRP du stupéfiant.

Illustration

Un trentenaire a été jugé jeudi 18 mai 2017 par le tribunal correctionnel de Coutances (Manche) pour trafic de stupéfiants. Deux de ses clients étaient tombés dans le coma.

C’est en visioconférence, car, hospitalisé comme psychopathe en Unité pour malades difficiles de Sarreguemines (Moselle) qu’un homme de 33 ans, originaire d’Avranches (Manche), comparaît jeudi 18 mai 2017, devant le tribunal de Coutances.

Il répond d’un trafic de stupéfiants entre novembre 2014 et mars 2015 et de blessures involontaires, en récidive.

Son client dans le coma

À la suite d’une sortie de boîte de nuit, le 15 mars 2015, un jeune homme se présente chez lui pour obtenir de la méthadone. Après un premier refus, il lui donne deux flacons de 60 mg de ce produit. Les amis du client, en état comateux, appellent les secours.

Hospitalisé, le client bénéficie de 60 jours d’incapacité temporaire de travail après son coma, provoqué par la méthadone associée à de l’alcool et du cannabis.

Il vend « de tout »

À l’audience, la juge interroge le prévenu sur les faits mais également sur un premier épisode, en février 2015, où le jeune homme avait fait un premier coma après que le prévenu lui a fourni du Noctamide et du Séresta.

La magistrate évoque un autre épisode où, en soirée, le mis en cause fournissait du cannabis à une mineure de 15 ans devant sa mère. « Vous êtes connu pour céder des stupéfiants divers », lui assène-t-elle. Décontracté, il répond: « Oui, de tout. »

Prison ferme

À la suite des réquisitions de sept ans de prison ferme du ministère public, qui évoque « le VRP multicarte d’Avranches de fourniture de stupéfiants »

Lire la suite : bit.ly/2q05…