🇫🇷 #Nord Deux téléphones portables livrés par drone dans la cour de promenade de la prison, à #Annœullin.

Lundi, le personnel pénitentiaire d’Annœullin a eu une désagréable surprise : un objet volant vite identifié, un drone en l’espèce, survolait une cour de promenade, puis une autre, de l’établissement !

Deux téléphones portables ont été « livrés », empaquetés dans un colis, dans la deuxième cour survolée, vite remontés dans une cellule avec la technique désormais connue du « yo-yo ». Un détenu est ainsi parvenu à les hisser à lui par une technique de cordages.

Les surveillants ont repéré la cellule destinataire de la livraison, et ont procédé à une fouille. Les deux téléphones ont ainsi été saisis.
Guillaume Pottier, secrétaire régional de l’UFAP-UNSA-Justice, craint néanmoins que la mésaventure ne se généralise : « Ça a été très vite, on a encore moins le temps de prévenir les forces de l’ordre que pour les « lancers » traditionnels. Et ce type de drone a une portée de 3 km… C’est difficile d’interpeller la personne qui est derrière. »

En savoir plus : bit.ly/2iID…