🇫🇷 #Paris Suicide d’un infirmier à l’hôpital Georges Pompidou : ‘C’était un mec en or’.

Un infirmer de l’hôpital parisien Georges Pompidou s’est défenestré dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’il n’était pas en service. Les syndicats souhaitent que ce suicide soit reconnu comme un accident du travail.

« C’était un collègue très, très apprécié », insiste Apollinaire Bonnereau, représentant du syndicat Sud Santé à l’hôpital Pompidou. A 3h10 lundi matin, un infirmier qui n’était pas en service s’est défenestré du huitième étage.

« Cet infirmier travaillait habituellement en équipe de suppléance de nuit », a précisé l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP), dans un communiqué. « Il était appelé à être polyvalent. Il travaillait dans tous les services conventionnels de l’hôpital », ajoute Apollinaire Bonnereau, contacté par L’Express.

« Il faisait partie de la maison »
« C’était un mec or. On a affaire à une vraie douleur. C’était un collègue idéal, il était autonome, il s’intégrait facilement dans toutes les équipes », raconte le représentant Sud Santé, très ému. « J’ai dû réconforter beaucoup de copains et copines qui le connaissaient bien. Des gens disent qu’il travaillait ici depuis douze ans, d’autres depuis seize ans. Il a commencé en tant qu’aide-soignant, puis a bénéficié de la promotion professionnel. Il faisait partie de la maison! »

Ce lundi midi, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s’est tenu en présence du directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch. « Nous avons demandé qu’une enquête soit menée par un organisme extérieur », indique Apollinaire Bonnereau. « Nous on n’y arrive plus. On est déjà à notre troisième enquête depuis le début de l’année. Ça fait beaucoup. » L’enquête devra permettre de mettre en place des outils de prévention et de « voir ce qui peut être amélioré »…

Lire aussi :  🇫🇷 #Lille Un piéton percuté par une voiture, un conducteur se rend au commissariat.

Lire la suite : bit.ly/2lhB…