🇫🇷 #Toulouse Deux policiers percutés par une voiture dans le quartier du Mirail. Conducteur interpellé.

Lors d’un contrôle dans le quartier du Mirail, hier soir vers 23h35, à Toulouse, deux policiers ont été blessés par la voiture d’un homme qui n’a pas voulu se soustraire aux vérifications des fonctionnaires de la brigade spécialisée de terrain. La voiture a percuté les deux policiers.

L’un a été blessé au genou et à la main et le second souffre de blessures plus importantes au torse. L’individu a été interpellé quelques minutes plus tard alors qu’il tentait de fuir à pied. Il a été placé en garde à vue au commissariat central.

Didier Martinez, secrétaire régional Occitanie pour le syndicat Unité SGP Police, a réagit dans un communiqué : « Unité SGP apporte son total soutien aux policiers intervenants, déplore que le SAMU pourtant sollicité via le centre 15 pour médicaliser et transporter les policiers blessés ne se soit pas déplacé sur le site ».

« Unité SGP demande la plus grande fermeté à l’encontre de l’auteur de ces faits », poursuit Didier Martinez, « dans un contexte de plus en plus marqué par les violences commises à l’encontre des forces de l’ordre, très régulièrement dans cette configuration de refus d’obtempérer lesquelles parfois pour des motivations futiles, pourraient se transformer en drames ».

Dans un communiqué publié ce vendredi après-midi, le CHU de Toulouse a réagi : « Après analyse du dossier et réécoute des bandes par le Pr Vincent Bounes, chef de service du SAMU 31 , il en ressort que l’appel a bien été traité par le SAMU 31 et régulé par un médecin expérimenté. Les informations données correspondaient à un seul blessé léger (traumatisme du bras) sans critère de gravité. Le blessé était déjà dans un véhicule de la police qui était en train de rouler. Plutôt que d’envoyer un vecteur et de faire jonction à moins d’un kilomètre de l’hôpital, ce qui a été proposé par le médecin est que ses collèges le transportent directement dans une structure hospitalière, ce qui a été accepté sans problème. Ce dossier est conforme à ce que nous proposons pour ce genre de pathologie, la proposition thérapeutique est adaptée, le ton est resté courtois et professionnel. »

En savoir plus : bit.ly/2mgh…