🇬🇧 #Angleterre Contre les violences scolaires, une caméra sur les profs, comme la police.

Pour mieux contrôler le comportement de leurs élèves, deux écoles en Grande-Bretagne testent actuellement les caméras-piétons sur les profs.

Imaginez la scène : en plein cours, dans un collège lambda, un conflit éclate entre deux élèves. Ou encore un ado menace physiquement son professeur en pleine classe. Alors ce dernier prévient qu’il va enclencher la caméra mobile qu’il porte autour du cou. Bip. Un voyant s’allume. Les images enregistrées s’affichent simultanément sur le petit écran incrusté dans l’objet.

Face à son reflet, l’élève perturbateur s’arrêtera-t-il net ? Si ce n’est pas le cas, la scène pourra toujours être visionnée dans le bureau du chef d’établissement. Et si la parole du professeur est remise en cause par l’élève, les images et la bande-son serviront de preuve.

Des profs équipés de caméras ? Ce n’est pas le scénario d’une fiction : pour mieux contrôler le comportement des élèves, deux écoles en Grande-Bretagne testent actuellement les body-caméras sur les profs, rapportait début février la presse britannique. Exactement les mêmes modèles que celles utilisées par les forces de l’ordre, mais sur le poitrail d’enseignants plutôt que sur des uniformes.

Mauvaise conduite

« Quand vous savez que vous êtes filmé, votre comportement change », affirme à Rue89 Tom Ellis, un professeur de l’institut de justice pénal de l’université de Portsmouth qui a rendu en 2015 une évaluation sur l’usage des caméras-piétons par les forces de police de l’île de Wight.

Dans un article publié sur The Conversation, le professeur a ébruité l’expérimentation en cours dans les deux écoles britanniques, rencardé par le fabricant de body-caméras avec qui il est en contact. « La prise de vues est uniquement déclenchée quand c’est légitime, proportionné et nécessaire », explique Tom Ellis dans son article.

Les profs peuvent aujourd’hui être filmés à leur insu depuis n’importe quel smartphone d’un élève, fait-il remarquer, les caméras sur les profs équilibrent le rapport de force.

Lire la suite : bit.ly/2mMD…