🇫🇷 #Paris Attaque au Louvre : le père de Abdallah El-Hamahmy, l’assaillant, pourrait avoir joué un rôle.

Photo taken by a tourist with a mobile phone shows a soldier opening fire at a man in the Louvre Museum, Paris, France, on Feb. 3, 2017. A French soldier on duty opened fire on Friday at a man who tried to attack him with a knife at the entry of the Louvre Museum, according to local press and witnesses. (Xinhua) //CHINENOUVELLE_0302.FRA.001/Credit:CHINE NOUVELLE/SIPA/1702031455

Selon nos confrères du « Figaro », les enquêteurs ne croiraient pas en la théorie du « loup solitaire » pour qualifier Abdallah El-Hamahmy, cet égyptien de 29 ans qui avait attaqué quatre soldats de l’armée au Louvre, le 3 février dernier. Pour eux, ce dernier serait radicalisé depuis longtemps et son père pourrait avoir joué un rôle.

La théorie du « loup solitaire » pour qualifier Abdallah El-Hamahmy ne convainc pas les enquêteurs chargés de faire toute la lumière sur l’attaque du Carrousel du Louvre. Pour eux, cet Egyptien de 29 ans qui avait attaqué les militaires de la force Sentinelle le 3 février dernier, n’aurait pas agi dans son coin.

Selon les informations du Figaro, les enquêteurs en sont persuadés : l’homme est radicalisé depuis longtemps et l’attitude de son père les surprend quelque peu. En effet, quelques heures après l’arrestation de son fils, ce père, ancien haut gradé de la police égyptienne, répétait à qui voulait bien lui tendre un micro que son fils pratique un « islam modéré ».

Ces mêmes enquêteurs se retrouvent donc avec des interrogations sans réponse. Pourquoi Abdallah El-Hamahmy a-t-il adressé deux mandats de 5000 euros à un ami de la même nationalité en Pologne, le 31 janvier et le 1er février ? Pourquoi avoir fait transiter ces sommes d’argent par la Pologne alors qu’une partie de l’argent devait être perçue par le père du terroriste présumé ? Ce père était-il réellement au courant des intentions de son fils ? …

Lire la suite : bit.ly/2loX…