🇫🇷 #SeineEtMarne Une quinzaine d’enfants placés par l’aide sociale auraient été violés par un père de famille.

Une quinzaine d’enfants placés par l’aide sociale de Seine-et-Marne chez un couple auraient été abusés par le père de famille. Plusieurs signalements d’éducateurs n’auraient pas été pris en compte.

C’est une affaire particulièrement sensible que viennent de mettre au jour les enquêteurs de la sûreté départementale (SD) de Seine-et-Marne. Un couple d’assistants familiaux, chargés d’accueillir des mineurs ou de jeunes majeurs placés à leur domicile dans le cadre de la protection de l’enfance, a été mis en examen, la semaine dernière, par un juge d’instruction du tribunal de Melun.

Selon nos informations, l’époux, Pascal A., 55 ans, est soupçonné de faits de « viols » et « d’agressions sexuelles » sur plus d’une dizaine de mineurs dont il avait la charge. Son épouse, Claire A., 57 ans, est, elle, poursuivie pour « non-dénonciation de crime ». A l’issue de sa mise en examen, l’homme a été incarcéré, tandis que sa compagne a été placée sous contrôle judiciaire.

Le couple avait créé une association des assistants familiaux

Une quinzaine d’enfants auraient été abusés, à plusieurs reprises, par le principal suspect, domicilié dans une petite commune proche de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne). Placé en garde à vue le 6 mars, Pascal A. a nié en bloc les faits reprochés. En revanche, son épouse aurait reconnu devant les enquêteurs avoir « assisté à plusieurs scènes d’attouchements ».

Créateurs de l’Association des assistants familiaux de Seine-et-Marne (Assaf 77) à la fin de l’année 2009, Pascal et Claire A. ont été confrontés, au cours de leur garde à vue, à plusieurs jeunes victimes, avant de camper sur leurs positions. Le parquet de Melun a ouvert une enquête préliminaire, à l’été 2016, après avoir été destinataire d’un signalement indiquant que Pascal A. avait « agressé sexuellement six mineurs » dans le cadre de son emploi d’assistant familial.

Lire la suite : bit.ly/2lWt…