🇫🇷 #Yvelines Le violeur refusait la castration chimique : il tente de repasser à l’acte sur une sexagénaire.

C’est un individu particulièrement inquiétant qui a été déféré ce mercredi au Palais de justice de Versailles (Yvelines). La justice lui reproche d’avoir tenté de violer une femme de 60 ans, le 4 mars dernier, dans un train qui circulait à Mantes-la-Ville. Ce samedi-là, il est environ midi lorsque l’homme vient s’asseoir en face de la sexagénaire dans le wagon vide. Il ouvre son manteau sous lequel il est entièrement nu. «Il avait déjà enfilé un préservatif», détaille une source proche de l’affaire.

L’agresseur se jette alors sur la victime et parvient à lui baisser le pantalon, avant de lui infliger des caresses. Elle se débat et parvient à se libérer pour donner l’alerte. Lorsque les forces de l’ordre interviennent, le violeur a déjà pris la fuite. Il sera identifié grâce à une alerte lancée par le juge d’application des peines. «Cet homme, déjà connu pour des faits d’atteinte sexuelle, subissait des injections pour réguler ses pulsions libidineuses. Mais il a cessé de se rendre à ces rendez-vous qui constituaient pourtant une obligation fixée par la justice ».

Les enquêteurs ont comparé la description donnée par la victime avec leur fichier et l’ordre d’arrestation intimé par juge. Interpellé mardi matin, le jeune homme a été placé en garde à vue au commissariat de Mantes-la-Jolie. Il est passé aux aveux, donnant comme explication que sa victime lui plaisait.

Lire la suite : bit.ly/2mZq…