🇫🇷 #Montluçon Deux hommes mis en examen pour viol et séquestration, mis en cause dans trois homicides.

Les deux hommes mis en examen pour viol avec séquestration pourraient être impliqués dans les trois homicides commis depuis le début du mois.

Montluçon retient son souffle. Trois jours après la découverte du corps sans vie de Jeanine Ponce, une septuagénaire sauvagement agressée chez elle, et douze jours après le meurtre d’un couple de retraités de 71 et 85 ans dans le même secteur de la ville, les habitants espèrent désormais un dénouement rapide. Les faits, rarissimes, avaient provoqué un début de psychose, d’autant que l’enquête a mis en lumière l’existence d’une autre agression ultraviolente : samedi, une jeune femme a été violée par au moins deux hommes dans son appartement du centre-ville, et ce, alors que son compagnon, présent, était ligoté.

Dans cette dernière affaire, deux hommes, âgés de 18 et 20 ans, devaient être déférés mercredi soir en vue d’une mise en examen pour viol en réunion, séquestration et extorsion. Le premier, interpellé lundi soir vers 21 h 30, prénommé Zaki et originaire de l’île de Mayotte, a reconnu les faits.

Le second, connu pour des affaires de vols et arrêté hier matin, est suspecté d’avoir agi en complicité. Mais les enquêteurs les soupçonnent d’être impliqués dans la série d’homicides, en particulier le double meurtre commis « avec actes de torture ou de barbarie » sur Massimo et Geneviève Degl’Innocenti, dans la nuit du 2 au 3 mars dernier, a précisé mercredi le parquet de Cusset. Des éléments matériels et des témoignages auraient permis de les confondre. Mais le casting est pour l’heure incomplet : un troisième homme est activement recherché.

Lire la suite : bit.ly/2nde…