URGENT 🇫🇷 #Orly Un homme abattu après qu’il ait volé l’arme d’une militaire Sentinelle à l’aéroport.

MAJ 20 mars 2017 – 19h00. Les images de la vidéosurveillance diffusées ce soir.

Ziyed Ben Belgacem prend en otage la militaire.

 

 

___

MAJ 19 mars 2017 – 23h15. L’assaillant, Ziyed Ben Belgacem était alcoolisé (0,93 gramme par litre de sang) et sous stupéfiants (cannabis et cocaïne) lors de l’attaque, révèle ce soir l’AFP, suite à l’autopsie de ce dernier.

___

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivi.

20h00. Zyied Ben Belgacem avait été repéré comme radicalisé dès 2011, lors d’un passage en prison. (François Molins)
De la cocaïne et une machette ont été retrouvées chez lui lors de la perquisition. Le suspect était également sous contrôle judiciaire actuellement.

19h45. François Molins, procureur a précisé ce soir que Zyied Ben Belgacem a brièvement pris en otage la militaire à laquelle il s’est attaquée à l’aéroport d’Orly.

L’assaillant l’a menacé directement avec son pistolet à grenaille, mettant notamment l’arme sur la tampe de cette dernière, puis en menaçant les deux autres militaires. Il leur a également intimer l’ordre de poser leurs armes.

C’est dans une « ultime tentative » de vol que le suspect est parvenu à voler le Famas de la militaire, qui se débattait.

Il a été abattu, touché deux fois par balles, par les deux autres militaires.

Zyied Ben Belgacem avait notamment déclaré aux militaires : « de toute façon il va y avoir des morts, je suis là pour mourir par Allah ».

« L’affrontement » avec les trois militaires a duré environ deux minutes a précisé François Molins ce soir.

18h30. Un bidon d’essence a été retrouvé dans le sac que portait l’assaillant, révèle Le Parisien.

15h15. Autre photo de Ziyed Ben Belgacem, au sol. (Le Figaro)
Sur cette photo, il semblerait que l’assaillant soit parvenu à voler le Famas à la militaire, qu’il porte à priori sur lui.

14h45. Opération de police en cours au domicile de Ziyed Ben Belgacem à Garge-lès-Gonesse (Val d’Oise). RAID sur place. (photo @AurélienTh)

14h25. « Détecté comme radicalisé », Ziyed Ben Belgacem avait fait l’objet en 2015, d’une perquisition administrative, qui « n’avait rien donné », selon une source policière cité par Le Figaro.

14h15. Le Parisien diffuse une photo du suspect, Ziyed Ben Belgacem (identité désormais révélée par de nombreux médias étrangers) extraite du fichier police « canonge ». Elle date de décembre 2016.

Zyad B. avait 44 faits recensés au fichier police (TAJ). 9 condamnations. Connu de la DGSI mais non fiché S.

Il avait toutefois une fiche de recherche J (recherché suite à un délit ou un crime).

13h15. Opération de police en cours au domicile du suspect abattu. Le frère et le père de ce dernier ont été placé en garde à vue indique Libération.

12h55. Le suspect abattu, Zied B., 39 ans, n’était pas «fiché S» mais connu pour des faits de droit commun et de radicalisation. La DGSI avait toutefois opéré des vérifications à son sujet indique Le Parisien.
L’homme était connu des services de police pour 44 faits différents (délits ou crimes), il s’agit de 44 signalements au fichier TAJ (traitement des antécédants judiciaires), selon cette même source.

Son casier judiciaire comporte « neuf mentions », il avait été jugé pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants, indique de son côté l’Express.

L’homme avait également une «fiche de recherche J» (droit commun).

12h45. Sur place, le périmètre continue a être renforcé. Recherches et vérifications en cours dans l’aéroport. (images Rémy Buisine)

12h10. ►07h : Le suspect tire sur des policiers à Stains (93) (lieu limitrophe avec Garges-les-Gonesse) avec un pistolet à grenaille.
►L’homme effectue un «car jacking» à Vitry (94)
►Il se rend à Orly, tente de voler un Famas à une militaire. Il est abattu.

11h50. L’assaillant abattu n’était pas «fiché S» mais avait une «fiche J» (de droit commun).

11h42. Le policier blessé à Stains n’a pas été blessé par balle, mais présente uniquement un «gros hématome» selon nos informations. L’auteur a ouvert le feu avec un pistolet à grenaille. (photo Reuters)

11h40. Au moins un second suspect est en cause dans cette affaire. Plus d’informations à venir.

11h35. L’assaillant tué était «connu des services de police et des services de renseignements». (Ministre)

11h30. Image du suspect abattu. (@TerrorEvents)

11h20. Bruno Le Roux annonce que le suspect abattu à l’aéroport d’Orly alors qu’il tentait de voler le Famas a une militaire, est celui qui a ouvert le feu avec un pistolet à grenaille, sur des policiers, tôt ce matin à Garges-les-Gonesse.

11h00. Le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête.

10h20. Le Garde des Sceaux M. Le Drian et le ministre de l’Intérieur M. Le Roux sont sur place à l’aéroport. 3000 personnes ont été évacuées. RAID et Déminage toujours sur place. Arrivée de la Police Judiciaire et de l’identité judiciaire.

9h55. Un lien avec des tirs sur un policiers à Garges ? Les enquêteurs s’interrogent sur un lien entre les événements d’Orly et un contrôle routier survenu à Garges-les-Gonesse (Val d’Oise) ce samedi à 7h15. Un individu qui circulait à bord d’une Clio a tiré sur les policiers et pris la fuite. Il a ensuite abandonné la Clio, retrouvée à Vitry, avec un t-shirt ensanglanté à l’intérieur, affirme une source policière. L’homme aurait alors volé une Citroën Picasso pour se rendre à l’aéroport d’Orly où le véhicule a été retrouvé par la police.

9h55. ‪Le trafic aérien est interrompu, certains vols à l’approche sont déroutés vers Roissy-CDG. (@DGAC)

9h50. Aucun blessé selon le porte parole du Ministère de l’Intérieur.

9h30. Les démineurs sur place. Les démineurs sont en action pour s’assurer que l’individu abattu n’a pas de ceinture d’explosifs.

9h23. Bruno Le Roux en route. Le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, se rend sur place.

Photo Reuters : les secours en direction de l’aéroport d’Orly

Photo @melmedhi : évacuation des votageurs.

Vers 8h30 ce samedi dans le hall 1 de l’aéroport d’Orly-Sud «un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s’est réfugié dans un commerce de l’aéroport à proximité avant d’être abattu par les forces de sécurité», a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n’y a pas de blessé, a-t-on précisé de même source. L’aéroport a été totalement évacué.

Lire la suite : bit.ly/2nxL…