🇫🇷 #Grasse Le tireur de 16 ans avait en tête une liste de «8 à 14 de ses camarades» qu’il voulait tuer.

Kilian, l’adolescent qui a ouvert le feu jeudi dans son lycée de Grasse et l’un de ses amis, complice présumé, ont été présentés à un juge en vue de leur mise en examen pour tentatives d’assassinat.

Selon la procureure de la République de Grasse, Fabienne Atzori, qui s’exprimait samedi 18 mars lors d’un point de presse, le jeune homme aurait agi par « ressentiment ». L’adolescent qui a tiré jeudi dans son lycée de Grasse avait en tête une liste de 8 à 14 de ses camarades qu’il voulait tuer pour « mettre un terme aux mauvaises relations » qu’ils entretenaient avec lui, a déclaré samedi Mme Atzori.

L’adolescent s’était procuré les armes, notamment un fusil et un revolver, « chez ses parents et son grand-père », a fait savoir une source proche du dossier à l’Agence France-Presse (AFP), vendredi.

« Il semblait animé à l’égard d’un certain nombre de victimes, dont le chiffre reste à préciser, entre 8, 13 et 14, d’un ressentiment tel qu’il souhaitait s’en prendre à leurs jours », a déclaré lors d’un point-presse Mme Atzori.

Le troisième adolescent en garde à vue, frère jumeau du complice présumé, a été mis hors de cause et libéré, a précisé la procureure de la République de Grasse lors d’une conférence de presse.

Remarques sur les réseaux sociaux

Killian voulait s’en prendre à chacun de ses camarades, plusieurs garçons et quelques filles, pour des motifs « très variés », allant de « problèmes de comportement » à « des remarques qui auraient pu être formulées à son égard sur les réseaux sociaux », selon la magistrate. « Il se défend de toute idée d’avoir voulu cibler quelqu’un en fonction de son origine ou de son orientation sexuelle ».

Au cours de la fusillade, quatre lycéens ont été blessés par des plombs de fusil à pompe et le proviseur du lycée Tocqueville par une arme de poing de calibre 22. Aucun d’entre eux ne faisaient partie des cibles prédéterminées par le tireur. Huit autres personnes ont été blessés plus légèrement, en prenant la fuite.

Lire la suite : lemde.fr/2m…