🇫🇷 #Eure Pour ne pas payer sa course, il tire une balle dans la tête du chauffeur de taxi. Auteur interpellé.

Pour ne pas payer sa course, il a tiré une balle dans la tête du chauffeur de taxi, à Ivry-la-Bataille (Eure), avant de prendre la fuite. Un mois plus tard, jeudi 19 janvier 2017, un jeune homme de 20 ans a été interpellé à Houilles, dans les Yvelines. En début de soirée, vendredi 20 janvier 2017, il a été placé en détention provisoire et mis en examen pour tentative d’homicide volontaire et port d’arme prohibé de catégorie B.

Le chauffeur de taxi percute un arbre

Les faits remontent à la fin de l’année 2016. Le soir du 10 décembre, sapeurs-pompiers et gendarmes sont sollicités pour intervenir sur un accident de voiture survenu à Ivry-la-Bataille, dans l’Eure. Une voiture, seule en cause, a violemment percuté un arbre. Au volant du véhicule, un chauffeur de taxi de 54 ans, seul à bord.

L’accident a nécessité la désincarcération du conducteur. Sérieusement blessé, celui-ci est transporté à l’hôpital où il indique aux enquêteurs s’être fait tirer dessus. Les examens révèlent d’ailleurs une blessure par balle à la tête. La balle s’est logée dans le crâne du chauffeur, qui a miraculeusement survécu.

Le chauffeur a aujourd’hui peu de souvenirs de cette agression, indique le procureur adjoint de la République d’Évreux, Éric Neveu, à Normandie-actu. Les investigations toujours en cours devront notamment nous permettre de déterminer si l’accident a eu lieu immédiatement après l’agression ou un peu plus tard.
Un client qui ne voulait pas payer la course
Une enquête de gendarmerie, confiée à la brigade de recherches d’Évreux, permet alors de remonter la trace d’un jeune homme de 20 ans. Il s’agit d’un client du taxi. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir emprunté le taxi le soir de l’accident et d’avoir tiré dans l’habitacle du véhicule, avant de prendre la fuite, pour ne pas payer la course.

Les investigations se concentrent rapidement vers une soirée de mariage se déroulant à Ivry-la-Bataille, ce jour-là. L’homme fait partie des invités et s’y rend en taxi de la gare d’Évreux. Il sera identifié à l’aide d’une vidéo de surveillance.

Selon le procureur-adjoint de la République, Éric Neveu, « le mobile est qu’il n’avait pas assez d’argent pour payer le taxi ou l’hôtel. Lors de son audition, il a expliqué porter régulièrement son arme car il craignait pour son intégrité physique. » Son casier judiciaire est vierge.

« Tentative d’homicide volontaire »
Interpellé jeudi 19 janvier 2017 par le GIGN à proximité de son domicile, à Houilles, et placé en garde à vue, le suspect, originaire des Yvelines, aurait reconnu les faits. L’arme, un pistolet semi automatique de calibre 6.35 a été retrouvé dans son logement.

Il a été présenté vendredi 20 janvier 2017 au parquet d’Évreux et placé en détention provisoire. Il est poursuivi pour tentative d’homicide volontaire et port d’arme prohibé de catégorie B.

Lire la suite : bit.ly/2jhp…