🇫🇷 #13Novembre La ceinture d’explosifs de Salah Abdeslam n’a pas fonctionné raconte son dernier complice.

L’homme s’appelle Abid Aberkan, il a offert à Salah Abdeslam sa dernière planque à Molenbeek, rue des 4 vents… Il a caché le terroriste dans sa cave, il a passé avec lui les deux dernières nuits avant son arrestation le 18 mars. L’homme est incarcéré, il a été auditionné. Nicolas Burnens, un journaliste de RTL France, a consulté ses PV d’auditions. Abid Aberkan raconte dans quel état Salah Abdeslam se trouvait ce jour là:

« C’est un Salah Abdeslam fatigué et désespéré qui a contacté Abid Aberkan, le suppliant de le cacher. Son cousin le transporte d’abord dans sa voiture, puis l’emmène dans sa cave. Il était habillé d’une simple veste et d’un pantalon de training. Il n’a plus d’argent, mais juste une bouteille d’eau et un paquet de biscuits sur lui. Mais il reste déterminé à se battre jusqu’au bout. Abdeslam raconte que le 13 novembre (lors des attentats de Paris, NDLR) il avait bien l’intention de mourir, mais que sa ceinture explosive défectueuse n’avait pas fonctionné. Il parle également de la fierté qu’il porte à son frère Brahim, qui s’est fait sauter dans un café parisien. A son logeur, Salah Abdeslam demande de la nourriture, des habits propres, et surtout une arme pour arrêter les policiers en cas d’arrestation. Il n’aura pas le temps de le faire, le 18 mars, les forces de l’ordre investissent le petit immeuble, mettant fin à 127 jours de cavale », résume notre confrère.

Lire la suite : bit.ly/2j7A…