🇫🇷 #Finistère Un inconnu le jette dans le port à marée basse. Il tombe d’une hauteur de 7 mètres.

Illustration. (Actu17 DR.)

La fête du 14 juillet a été agitée sur l’île. Après un malencontreux accident, c’est un homme de 28 ans qui a été jeté dans le port par un autre individu explique Ouest France.

Samedi soir, sur l’île d’Ouessant, la fête du 14 Juillet s’est mal terminée : deux personnes sont tombées, l’une d’un sentier côtier, l’autre dans le port. La première, une sexagénaire résidant à Ouessant, aurait eu plus de peur que de mal. La situation est plus critique pour l’homme de 28 ans : il aurait été poussé par un individu, actuellement entendu à la gendarmerie.

Samedi soir sur l’île d’Ouessant, où la saison touristique bat son plein, plus d’un millier de personnes ont rejoint la grande fête du 14 Juillet, entre repas, bal et feu d’artifice, traditionnellement organisée par les pompiers de l’île.

Mais deux accidents ont gâché la fête. Le premier accident concerne une habitante d’Ouessant qui rentrait chez elle, vers 1 h du matin. La sexagénaire marchait sur le sentier côtier quand, dans l’obscurité, elle s’est sans doute trompée de chemin. Elle a glissé, est tombée d’une hauteur de 2 m, sur les rochers, en face de la cale du canot de sauvetage.

Après avoir été prise en charge par les pompiers de l’île, une opération compliquée par l’absence d’éclairage, elle a été transportée vers le continent, un trajet de 45mn, par les Sauveteurs en mer du Conquet sur La Louve, le canot L’Île d’Ouessant étant actuellement en réparation. Admise à l’hôpital Morvan de Brest, son état ne serait pas critique, « plus de peur que de mal » selon les témoins.

Poussé dans le port

La deuxième chute n’est pas accidentelle : un homme de 28 ans est tombé vers 3 h du matin dans le port de Lampaul où, après le feu d’artifice, les gens sont restés danser. Un différent l’a opposé à un autre homme qui, après l’avoir giflé, l’a poussé vers le bord du quai. Il a basculé, est tombé de 7m de haut dans le port, à marée basse.

Les Sauveteurs du Conquet ont donc repris la mer pour le deuxième aller-retour de la nuit, cette fois accompagnés par un médecin et une infirmière du SAMU.

Admis à l’hôpital de la Cavale Blanche, à Brest, il souffre de plusieurs fractures. Cet homme venait passer le week-end sur l’île et n’est pas ouessantin. La personne qui l’a poussé, après avoir été entendu sur l’île par les gendarmes, va poursuivre sa garde à vue

Lire la suite : bit.ly/2u0v…