🇫🇷 #Sevran Policier lynché: une cinquantaine d’assaillants. Un «déchaînement de violence totalement inqualifiable»

Illustration. (DR)

Dans la nuit du 14 juillet, un policier appelé en renfort à Sevran pour des feux de poubelle a été violemment agressé par des jeunes. L’agent a fait usage de son arme pour se dégager, blessant au bas-ventre l’un de ses assaillants. Un responsable du syndicat Alliance 93 revient sur les faits pour RMC.

Situation tendue à Sevran, en Seine-Saint-Denis, où un policier a été roué de coups par des jeunes dans la nuit du 14 juillet. Cet agent motocycliste faisait partie d’une compagnie de sécurisation et d’intervention qui avait été appelée en renfort pour des feux de poubelle. Mais la situation a très vite dégénéré comme l’explique Grégory Goupil, secrétaire régional du syndicat Alliance 93. Il dénonce un « déchaînement de violence totalement inqualifiable ».

« Mes collègues de la compagnie de sécurisation et d’intervention sont arrivés sur place au nombre de six et se sont retrouvés dans une impasse avec aucun échappatoire. Il y avait des jeunes qui arrivaient de partout. Les deux premiers sont arrivés à s’extraire assez rapidement. Malheureusement, les quatre autres ont été victimes de coups de barres de fer et le dernier de nos collègues s’est retrouvé isolé, seul et pris de nouveau à partie par les individus qui l’ont roué de coups au sol. C’est à ce moment-là qu’il s’est dit qu’il allait réellement y passer ».

Selon le déroulé des faits, détaillé par le parquet de Bobigny cité par Ouest-France, le policier blessé avait été appelé en renfort samedi vers 0 h 30, avec cinq autres agents motocyclistes d’une compagnie de sécurité et d’intervention (CSI), par un équipage du commissariat de Sevran qui venait d’essuyer des jets de projectiles lors d’une intervention sur un feu de containers « volontairement déclenché ».

À leur arrivée, les policiers de la CSI avaient à leur tour été pris à partie par une « cinquantaine d’individus », « armés de barres de fer, de blocs de pierre et de bouteilles en verre ».

Cinq policiers avaient pu s’échapper. Revenus sur les lieux après s’être aperçu que le sixième n’était pas avec eux, ils l’avaient retrouvé au sol, « le visage en sang, le casque cassé et la visière arrachée ». Le jeune homme de 18 ans avait lui été retrouvé à quelques pas de là, avec une plaie au ventre.

Selon les informations de cette même source, le policier blessé a pu quitter l’hôpital.

http://bit.ly/2t4kwD1