🇺🇸 #Virginie VIDÉO. Une voiture a foncé dans la foule d’une manifestation. Au moins 1 mort.

Capture écran Twitter

01h30. 5 personnes blessées par la voiture sont dans un état critique. Une victime est décédée. (médias locaux)

22h10. Le conducteur de la voiture qui a foncé dans la foule a été arrêté annoncent les autorités.

20h40. Un projet de la ville de Charlottesville qui consistait à retirer d’un jardin public la statue d’un général sudiste, a généré une vague de protestation dans les milieux d’extrême droite. Une manifestation a été organisée mais a vite dégénéré.

Une voiture a foncé dans la foule, renversant de nombreux manifestants. Au moins une personne a été tuée, plusieurs autres blessées.

Un véhicule a renversé plusieurs personnes ce samedi 12 août lors d’un rassemblement de groupes d’extrême-droite à Charlottesville, en Virginie. Le rassemblement avait été interdit et l’état d’urgence décrété.

Plusieurs personnes, qui participaient à un contre-rassemblement, ont été blessées.

Sur une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir un véhicule sombre percuter violemment un autre véhicule par l’arrière, renversant plusieurs personnes, puis repartir en marche arrière.


Vidéo Periscope (Rebelutionary_Z)

Photo Reuters

Le Ku Klux Klan et les néo-nazis présents

De violentes échauffourées ont éclaté entre militants antiracistes et groupuscules de l’extrême droite américaines lors du rassemblement.

Des groupes de la droite radicale et identitaire américaine qui y participent, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis, souhaitent dénoncer le projet de Charlottesville de déboulonner d’un jardin municipal la statue d’un général sudiste favorable à l’esclavagisme.

Une centaine de nationalistes, équipés de torches, se sont rassemblés dès vendredi soir sur le campus de l’Université de Virginie, rapporte le site américain Vox.

Ce samedi, dans un air chargé en gaz lacrymogène, les heurts opposant manifestants de la droite radicale et contre-manifestants se sont multipliés avant même le début prévu du rassemblement. Une journaliste de l’AFP sur place a décrit des rixes, des jets de projectiles, et des échanges de coups de bâton.

Des membres de milices d’extrême droite s’étaient positionnés en tenue paramilitaire, fusil semi-automatique en bandoulière, non loin des forces de l’ordre très sollicitées.

Donald Trump condamne la « haine »

Le rassemblement a été interdit peu avant midi ce samedi, et le gouverneur démocrate de la Virginie, Terry McAuliffe, a déclaré à la mi-journée un état d’urgence. Cette mesure permet de mobiliser davantage de moyens policiers.

Donald Trump a condamné le rassemblement dans un tweet. « Nous devons tous nous unir et condamner la haine. Il n’y a pas de place pour ce type de violence en Amérique.

En savoir plus : bit.ly/2uQd…