🇫🇷 1 300 policiers spécialement formés à la prise de plainte de victime de violences conjugales.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

1300 fonctionnaires de police, épaulés par des psychologues, sont dédiés aux prises des plaintes en matière de violences conjugales.

Sur 150 000 policiers en France, 20 000 ont été recensés comme étant en charge de la prise de plaintes dans les commissariats. Il s’agit essentiellement de fonctionnaires de la Sécurité Publique.

Une formation adaptée

Parmi ces 20 000 policiers, 1300 ont été spécialement formés à la réception des victimes de violences conjugales. Cette formation initiale comprend trois jours spécialement consacrés à « l’intervention dans une situation de violences intrafamiliales ». Ce module de formation est perfectionné par une formation continue de cinq jours dédiée aux « aspects techniques et psychologiques » des violences conjugales.

Pour aider à l’audition des victimes, un kit pédagogique a été diffusé. Il s’agit d’un court métrage et d’une fiche réflexe. Quant au dispositif d’urgence « téléphone grave danger », il permet d’octroyer aux victimes un mobile d’alerte pour les victimes les plus exposées.

Des psychologues pour les victimes dans les commissariats

En 2006, le gouvernement de l’époque avait fait entrer dans les commissariats des psychologue pour améliorer l’accueil des victimes de violences conjugales. Actuellement, 130 correspondants départementaux et 163 référents violences conjugales sont en fonction.

Un commissaire police a déclaré : « On parle souvent de femmes mal accueillies… Mais il ne faudrait pas oublier non plus toutes les fois où les policiers et militaires ont été exemplaires et se sont impliqués dans ces affaires.» relate le Figaro.

Actu17.