🇫🇷 #13Novembre Par crainte qu’il se suicide, les conditions de détention de Salah Abdeslam ont été assouplies.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
DR

Le dernier terroriste en vie des attaques du 13 novembre a vu ses conditions de détentions assouplies. De nouvelles mesures révélées par franceinfo ce vendredi.

● En mai dernier, la vitre installée au parloir entre Salah Abdeslam et les personnes venues lui rendre visite avait été retirée, sans que cela ne pose de problèmes de sécurité selon l’administration pénitentiaire. L’homme est par contre désormais systématiquement fouillé après chaque entretien.

● D’ici la fin du mois de septembre, la vitre en plexiglas installée dans la cellule du détenu à Fleury-Mérogis sera elle aussi retirée. Cette dernière était installée pour empêcher l’intrusion d’objets. Une décision motivée par le fait que l’homme est sous surveillance vidéo 24h/24.

● Des « décisions réversibles » indiquent toutefois l’administration pénitentiaire, qui craint que Salah Abdeslam se suicide avant son jugement, prévu à la fin de l’année.

● L’homme de 28 ans a en effet été mis en examen pour assassinats terroristes.

Actu17.