🇫🇷 #13Novembre L’homme se faisait passer pour une victime du Bataclan, il a été placé en détention provisoire.

par Y.C.
DR

L’homme avait déclaré être présent sur la terrasse du Bataclan le soir de l’attaque, le 13 novembre 2015. Il n’en était rien.

● Cédric R., âgé de 29 ans, a été jugé ce vendredi au tribunal de grande instance de Versailles, pour tentative d’escroquerie. L’accusé avait constitué un dossier d’indemnisation auprès du fond de garantie des victimes du terrorisme, le 11 novembre 2016.

● Employé de la sécurité civile, il affirmait être présent sur la terrasse du Bataclan et avoir été victime des premiers tirs à la kalachnikov des trois terroristes, qui tueront 90 personnes. Cédric R. ira même jusqu’à raconter ses témoignages mensongers dans la presse, notamment pour le journal Libération ou encore à l’AFP : « cette femme qui a pris des balles pour (lui) : le terroriste resté à l’entrée a braqué… Cette femme enceinte est passée devant le canon et elle a pris les balles qui m’étaient destinées. »

● Mais les enquêteurs de la police judiciaire ont douté de ses déclarations, parfois incohérentes. Une enquête a alors été ouverte. Et les policiers avaient vu juste : Cédric R. se trouvait en fait chez ses parents, dans les Yvelines, le soir du 13 novembre 2015. Les policiers en ont eu confirmation grâce à la localisation du téléphone portable de l’accusé.

L’homme placé en détention provisoire

● L’accusé finira par avouer les faits. « J’ai fait une erreur, j’ai franchi une limite impardonnable » a-t-il reconnu lors de l’audience ce vendredi rapport LCI.

● Le jugement de Cédric R. a finalement été renvoyé au 1er décembre explique BFMTV. En attendant cette date, l’accusé a été placé en détention provisoire.

Actu17.