🇫🇷 Sur 180 détenus incarcérés pour terrorisme, 90 ont été jugés «dangereux».

par Y.C.
Illustration D.R.

Durant un an, l’évaluation de la radicalisation en prison dans trois prisons d’Ile-de-France, a conclu à la présence de 90 détenus considérés « dangereux ».

180 détenus sont passés en un an, dans les quartiers d’évaluation de la radicalisation des prisons de Fresnes, Osny et Fleury-Mérogis.

90 d’entre-eux ont été considérés comme dangereux et placés en quarantaine dans différentes prisons de France.

17 de ces détenus ont été incarcérés dans le quartier pour « détenu violent » à la prison de Lille-Annoeullin.

1123 détenus se sont radicalisés en prison

Dans les prochains mois, ces quartiers d’évaluations doivent être doublés pour que 506 détenus incarcérés pour des affaires liées au terrorisme, soient évalués.

Selon l’administration pénitentiaire, 1123 détenus se sont radicalisés en prison et 57 condamnés pour des faits de terrorisme seront libérables à partir de 2020 relate BFMTV.

Actu17.