🇫🇷 3 gendarmes se sont donnés la mort en moins de 10 jours.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Un gendarme s’est suicidé ce dimanche à Dijon. Il s’agit du troisième militaire à se donner la mort depuis le 11 mai.

Un gendarme âgé de 32 ans s’est donné la mort avec son arme de service, dans son logement de fonction, se trouvant dans la caserne Deflandre de Dijon (Côte d’Or).

Père de deux enfants, le militaire était affecté dans une unité hautement spécialisé de la gendarmerie de Valduc (Côte d’Or) indique L’Essor.

La section de recherches et la brigade de recherches de Dijon sont chargées de l’enquête. Une enquête ouverte à la demande du parquet.

Deux autres gendarmes se sont suicidés

Ce mercredi, un autre gendarme s’est donné la mort. Il était père d’un enfant et était affecté au peloton motorisé (PMO) de Cerans-Foulletourte (Sarthe). Le militaire s’est suicidé dans des circonstances inconnues à son domicile, écrit le journal des gendarmes.

Le 11 mai dernier, un troisième gendarme s’était donné la mort en Alsace. Un militaire de la brigade de proximité de Drulingen. L’homme avait laissé une lettre d’adieu.

En 2017, ce sont 49 policiers et 16 gendarmes qui ont mis fin à leurs jours.

Actu17.