🇫🇷 4 policiers de l’association MPC convoqués par l’IGPN «pour avoir parlé dans les médias sans autorisation».

par Y.C.
Illustration. (DR)

Quatre policiers de l’association « Mobilisation des Policiers en Colère » (MPC) ont été convoqués par l’IGPN, la police des polices. Ces derniers auraient « porté atteinte à l’image de la police nationale ».

● Le motif de ces convocations est lié à « des propos tenus lors d’un rassemblement à Viry-Chatillon, le 8 octobre dernier », un an après l’attaque de deux voitures de police aux cocktails molotov, explique l’AFP.

● Les quatre policiers seront entendus les 3 et 9 novembre. « On nous reproche d’avoir parlé dans les médias sans autorisation et d’avoir porté atteinte à l’image de la police nationale », a expliqué à l’AFP Maggy Biskupski, présidente de l’association MPC, qui fait partie des fonctionnaires convoqués.

● Maggy Biskupski, policière dans les Yvelines avait notamment mis en garde du risque de reprise des « manifestations nocturnes » et des « grèves du zèle » si son association n’était pas reçue au ministère de l’Intérieur, pour faire valoir ses revendications selon cette même source.

● Les trois autres fonctionnaires sont le vice-président de l’association MPC, un policier affecté dans l’Essonne et Guillaume Lebeau, policier de la BAC des Hauts-de-Seine, qui avait déjà fait l’objet d’une convocation l’année dernière, à la suite des mouvements de policiers.

Actu17.