🇫🇷 600 radars mis hors-service depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes.

par Y.C.
(DR)

Couverts de peinture, bâchés ou incendiés, les radars fixes ont été la cible privilégiée des Gilets Jaunes pour s’attaquer au gouvernement.

En dix jours, 600 radars fixes ont été rendus inopérants. Cela représente 20% du parc français total. Un chiffre relevé le dimanche 25 novembre par le site spécialisé Radars-Auto.com. Il était de 200 en début de semaine dernière.

Seules les « dégradations » sont punies

Là où certains Gilets Jaunes incendient ou recouvrent de peinture les radars fixes – s’exposant à des sanctions pénales, d’autres appellent à se placer simplement devant afin de le rendre inefficace de manière temporaire… sans le dégrader.