🇫🇷 8 des interpellés, dont 1 ex-légionnaire, ont reconnu appartenir à l’EI et préparer un attentat en France.

par Y.C.
Illustration.

Vendredi, huit des interpellés dans le cadre de l’opération antiterroriste menée le 7 novembre ont été présentés à la justice.

Les profils des individus interpellés sont désormais mieux connus. Il s’agit de jeunes gens, âgés entre 18 et 28 ans, sauf l’un d’eux, Frédéric Renet, âgé de 65 ans, ancien légionnaire converti à l’Islam radical.

Une équipe terroriste constituée, mais pas encore de cible précise

Plusieurs de ces jeunes individus ont reconnu, dans le cadre de leur garde à vue, être des partisans de l’organisation EI et certains ont confirmé partager la volonté de commettre un attentat en France, selon Sophie Neumayer (France 3). La journaliste précise que les individus ont été interpellés avant que soit fixée leur cible et la date de leur passage à l’acte.

Un ex-légionnaire converti à l’Islam radical : Frédéric devient Yasin

Frédéric Renet, ex-légionnaire de 65 ans tenté par la violence armée s’est converti à l’Islam radical et a pris le nom de Yasin. L’intéressé est suspecté d’avoir mis ses compétences physiques au service de la cellule mentonnaise rapporte La Provence. Frédéric Renet a bien été légionnaire dans trois régiments de la Légion Etrangère, dont le 2 REP de Calvi.

Un « prétendu imam » Suisse fait parti des 8 suspects

Parmi les suspects figure également un imam autoproclamé, connu de la justice, comme nous l’indiquions ce jeudi. L’homme serait l’un des meneurs de ce projet terroriste.

Les huit suspects ont été présentés à un juge et mis en examen.

Actu17.