🇫🇷 À compter du 1er janvier, les agents de sécurité privée pourront être armés.

par Y.C.
Illustration. DR

Le décret a été publié ce dimanche au Journal officiel. Dès demain, les agents de sécurité privée pourront être armés, sous certaines conditions.

Selon les cas, ils pourront désormais être munis d’une matraque, une bombe lacrymogène ou encore d’une arme à feu selon le décret publié ce dimanche.

C’est un décret qui fait suite à la loi sur la sécurité publique du 1er mars 2017, qui assoupli notamment les règles de légitime défense des policiers. Le texte était très attendu par les professionnels de la sécurité privée.

Des armes à feu si il existe « un risque exceptionnel d’atteinte à leur vie »

Ces derniers pourraient être dotés d’armes de poing s’ils exercent leur activité dans des circonstances, définies par le préfet, qui les exposent à « un risque exceptionnel d’atteinte à leur vie » explique Le Point.

Et si cela n’est pas le cas et sous certaines conditions, ils pourront néanmoins être dotés d’armes non létales, comme des « matraques de type bâton de défense ou tonfa, des matraques ou tonfas télescopiques ou les générateurs d’aérosols incapacitants ou lacrymogènes » précise le texte.

Actu17.