Affaire Maëlys : le parquet requiert le renvoi de Nordahl Lelandais devant la cour d’assises pour «meurtre»

Nordahl Lelandais est notamment accusé du meurtre de la petite Maëlys De Araujo.

Le procureur de la République a rendu son réquisitoire définitif dans l’affaire de la mort de la petite Maëlys De Araujo. L’avocat du tueur présumé, Nordahl Lelandais, a de son côté déposé une requête en nullité de la dernière expertise psychiatrique.

Trois ans et demi après le meurtre de la fillette, le procureur de la République adjoint, Boris Duffau, a annoncé ce vendredi que le parquet de Grenoble a rendu son réquisitoire définitif et requiert le renvoi de Nordahl Lelandais devant la Cour d’assises d’Isère pour le meurtre, l’enlèvement et la séquestration de la petite Maëlys, ainsi que pour les « délits d’agressions sexuelles de deux de ses petites cousines mineures de 15 ans », et de « détention et enregistrement d’images pédopornographiques ».

La famille de la victime souhaitait que l’auteur présumé soit également jugé pour viol. Le parquet a lui-même plaidé afin que cette qualification soit retenue durant l’instruction, mais la justice a considéré qu’il y avait un « manque d’élément ». Un ancien codétenu du tueur présumé de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), avait affirmé à la justice que Nordahl Lelandais lui avait avoué avoir violé la petite Maëlys, avant de la frapper à mort pour ne pas qu’elle se débatte.

La préméditation a donc été exclue à ce stade, puisque Nordahl Lelandais est poursuivi pour « meurtre » et non pour « assassinat ».

« Les parties au dossier disposent d’un délai de dix jours pour faire leurs observations », indique le parquet. Il est également mentionné que l’avocat de Nordahl Lelandais « a déposé une requête en nullité de la dernière expertise psychiatrique qui avait été accordée par la chambre de l’instruction », et qu’une audience est fixée au 7 avril pour examiner cette demande. Au terme de ce délai de dix jours, les deux juges d’instruction chargés du dossier « rédigeront une ordonnance dans laquelle ils décideront des suites qu’ils estiment devoir donner ».

Il affirme avoir tué la fillette de manière involontaire

Maëlys De Araujo, âgée de 8 ans, avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d’un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Six mois après sa mise en examen, l’ancien maître-chien Nordahl Lelandais a finalement avoué sa responsabilité dans la mort de la fillette, affirmant l’avoir tué « involontairement ». Il mènera également les enquêteurs jusqu’à l’endroit où il avait déposé le corps de la défunte, dans une région montagneuse, à Saint-Franc (Savoie).

En outre, Nordahl Lelandais sera jugé pour le meurtre du caporal Arthur Noyer du 3 au 14 mai prochain, devant la cour d’assises de la Savoie.