🇫🇷 Affaire «Marin» : Ouverture du procès de l’agresseur du jeune homme qui s’était interposé pour protéger un couple.

par Y.C.

« L’état de Marin ne lui permet pas d’assister à l’intégralité de la séance » a déclaré Frédéric Doyez, l’avocat des parties civiles.

Ce mercredi 2 mai s’est ouvert le procès de l’agresseur de Marin, à la Cour d’Assises des mineurs du Rhône. Le jeune homme courageux, qui lutte depuis novembre 2016 pour retrouver une vie « normale », est arrivé en boîtant, rapporte France Bleu.

L’auteur présumé de 17 ans est jugé pour “violences ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente, avec usage d’une arme”, à huis-clos.

Un acte héroïque

Un couple s’embrassait dans la rue, le 11 novembre 2016 à Lyon, lorsque plusieurs individus s’étaient approchés d’eux et leur avaient reproché leur geste amoureux. Marin, alors âgé de 20 ans s’était interposé. L’un des agresseurs lui avait porté notamment, un très violent coup à la tête avec une béquille. Depuis ce jour-là, après avoir frôlé la mort, Marin suit une lourde rééducation.

Plusieurs interventions chirurgicales

Un volet crânien en céramique avait été greffé sur le jeune homme qui a subi plusieurs trépanations depuis son agression.

La famille et les proches de Marin continuent d’animer l’association « La Tête Haute », dont il est possible de consulter le site en cliquant ici.

Médaille d’Or pour « Acte de Courage et de Dévouement »

Photo Facebook Gérard Collomb.

Fin novembre 2017, le ministre de l’Intérleur Gérard Collomb avait remis à Marin la médaille d’Or pour « acte de courage et de dévouement ». Le ministre s’était exprimé en ces termes : « Cher Marin, je suis convaincu que la République se doit de reconnaître ses héros, ceux qui, dans les gestes du quotidien, la défendent, portent haut ses valeurs. Et tu es incontestablement de ceux là. Ce soir, c’est toute France qui a la tête haute. »

Actu17.