Affaire PPDA : Enquêtes ouvertes après deux nouvelles plaintes pour viol

Patrick Poivre d’Arvor, le 15 mars 2019. (photo Michael Esdourrubailh/PhotoPQR/Maxppp)

Patrick Poivre d’Arvor est visé par deux nouvelles procédures judiciaires. L’écrivaine Florence Porcel a déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile et une information judiciaire a été ouverte. Une seconde plaignante a quant à elle porté plainte pour un viol présumé survenu en 1985.

Sa première plainte pour viol avait donné lieu à une enquête préliminaire qui avait finalement été classée sans suite pour « insuffisance de preuves ». La journaliste Florence Porcel, 38 ans, a fait une nouvelle déposition fin novembre visant Patrick Poivre d’Arvor, avec constitution de partie civile, qui a débouché sur l’ouverture d’une information judiciaire apprend-on ce vendredi de source judiciaire, confirmant une information de LCI. Les accusations concernent des faits présumés commis depuis 2009 et qui ne sont donc pas prescrits.

Un viol présumé en 1985 à Cannes

Une seconde enquête vise PPDA, celle d’une femme qui était âgée de 23 ans en 1985, et qui affirme avoir été violée cette année là au Festival de Cannes, par le journaliste. Elle a déposé plainte le 9 décembre dernier à Amiens (Somme). La justice a décidé l’ouverture d’une enquête, notamment pour déterminer si les faits sont bien prescrits.

Le parquet d’Amiens s’est dessaisi au profit de celui de Nanterre. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP).