🇫🇷 Affaire Théo : La matraque du policier n’a jamais pénétré l’anus du jeune homme indique une expertise.

par Y.C.
Capture de la vidéo diffusée par Europe1

Deux expertises indiquent que Théo n’a pas été violé durant son interpellation, à Aulnay le 2 février 2017. L’affaire pourrait être requalifiée, ou abandonnée au vu de ces nouveaux éléments.

La première expertise démontre que la matraque télescopique du policier n’a en fait jamais pénétré l’anus de Théo. Le coup porté par le fonctionnaire a toutefois blessé le jeune homme selon les experts, qui a subi une déchirure du sphincter « sur près de 10 centimètres ».

L’affaire devrait être requalifiée, puisque le viol (motif pour lequel le policiers a été mis en examen) n’est donc pas caractérisé.

La seconde expertise estime que le geste du policier avec sa matraque télescopique n’est pas « contraire aux règles de l’art » raconte France Inter qui révèle ces informations.

Aucune « séquelle à prévoir » pour Théo

Théo s’était en effet rebellé lors de son interpellation, les policiers avaient donc fait usage de la force pour le maîtriser et protéger leurs intégrités physiques.

Au vu de ces nouveaux éléments, le brigadier impliqué dans cette affaire pourrait donc ne pas être poursuivi par la justice, alors que ce dernier est toujours mis en examen pour l’heure.

Dans ses conclusions, toujours selon France Inter, cette seconde expertise indique que Théo n’a « pas de séquelles à prévoir ».

Actu17.