Afghanistan : Emmanuel Macron annonce l’envoi de «deux avions militaires» et de «forces spéciales»


Emmanuel Macron ce lundi 16 août 2021. (capture écran)

Le président de la République Emmanuel Macron s’exprime ce lundi soir depuis le fort de Brégançon au sujet de la situation en Afghanistan. Les Talibans contrôlent « la quasi-totalité » du pays a-t-il précisé, et sont entrés dans Kaboul, capitale du pays.

20h09. Emmanuel Macron évoque une « initiative » pour protéger l’Europe contre « les flux migratoires importants ». « Nous porterons, en lien avec la République fédérale d’Allemagne et d’autres Européens, une initiative pour construire sans attendre une réponse robuste, coordonnée et unie », en appelant à « la solidarité dans l’effort, l’harmonisation des critères de protection et la mise en place de coopérations avec les pays de transit ».

« L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été »

20h06. « J’ai décidé l’envoi de deux avions militaires et de nos forces spéciales » en Afghanistan annonce Emmanuel Macron. « Nous prendrons des initiatives communes avec Boris Johnson (le Premier ministre britannique, ndlr). L’Afghanistan ne doit pas redevenir le sanctuaire du terrorisme qu’il a été. (…) C’est un enjeu pour la paix et la stabilité internationale, contre un ennemi commun, le terrorisme et ceux qui le soutiennent ; à cet égard, nous ferons tout pour que la Russie, les États-Unis et l’Europe puissent efficacement coopérer, car nos intérêts sont les mêmes ».

L’action de la France « visera d’abord à continuer de lutter activement contre le terrorisme islamiste sous toutes ces formes ». « Des groupes terroristes sont présents en Afghanistan et chercheront à tirer profit de la déstabilisation », a-t-il poursuivi, appelant à « une réponse (internationale) responsable et unie », et « une action politique et diplomatique ».

« C’est notre devoir et notre dignité de protéger ceux qui nous aident : interprètes, chauffeurs, cuisiniers et tant d’autres. Près de 800 personnes sont d’ores et déjà sur le sol Français », a ajouté le chef de l’État.

« Kaboul est tombée en quelques heures »

20h02.« Un tournant historique est à l’œuvre en Afghanistan », a déclaré Emmanuel Macron. « La capitale de l’Afghanistan, Kaboul, est tombée en quelques heures. C’est une conséquence majeure pour la communauté internationale et la France ». « L’urgence absolu est de mettre en sécurité nos compatriotes », a-t-il également rappelé. « C’est aussi de notre devoir de protéger ceux qui nous aident. Plusieurs dizaines de personnes qui ont aidé l’armée française sont sur place. De nombreux Afghans, journalistes, artistes sont encore sur place. Nous les aiderons ».

« Nous n’oublierons pas nos morts, 90 au total »

20h01. « Notre pays a été, pendant treize années, engagé militairement en Afghanistan », rappelle le président de la République. « Nombre d’unités de l’armée française sont passées dans ces vallées durant ces années : légionnaires, tirailleurs, marsouins, chasseurs alpins, marins, auteurs. Et c’est à eux que je tiens d’abord ce soir à m’adresser, à ceux qui ont combattu, aux familles de ceux qui sont morts, ou ont été grièvement blessés. Nous n’oublierons pas nos soldats, nous n’oublierons pas nos morts, 90 au total ».