Agde : A 80 ans, elle donne un coup de genou dans les testicules de son agresseur armé et le fait fuir


Illustration. (shutterstock)

Deux hommes ont attaqué une femme de 80 ans à son domicile dans le but de la dépouiller de ses biens. Ces derniers ne s’attendaient pas à une telle opposition de la part de leur victime. Ils sont actuellement derrière les barreaux.

Ils avaient préparé leur acte mais la situation ne s’est pas passée comme ils l’auraient voulu. Deux hommes âgés de 21 ans qui habitent Frontignan (Hérault) ont agressé une femme âgée de 80 ans le 17 novembre dernier, à son domicile d’Agde raconte France Bleu. Ils étaient persuadés qu’elle était fortunée et qu’ils allaient donc repartir avec un pactole.

L’un des agresseurs, un ancien légionnaire, s’est présenté à la porte de l’octogénaire. Il portait un casque et était muni d’une arme de poing selon la victime. Cet homme au physique imposant l’a braquée et lui a réclamé de l’argent et des bijoux indique France 3. L’octogénaire de nationalité belge ne s’est pas dégonflée et s’est défendue : elle a porté un coup de genou à son agresseur au niveau des testicules, puis des coups de poing. Cette dernière pratique les arts martiaux et ne s’est pas privée de s’en servir.

L’homme a ensuite tenté de la maîtriser, en vain. La victime a hurlé et trois voisins sont rapidement arrivés pour la secourir. Le braqueur a fait demi-tour après avoir essayé d’arracher les bijoux que l’octogénaire avait sur elle. Il a rejoint son complice qui l’attendait sur une moto et aurait menacé de mort les voisins.

Un homme déjà condamné plusieurs fois

La moto des malfaiteurs a été retrouvée le lendemain à Castelnau-le-Lez. Elle avait été volée. Les policiers du commissariat d’Agde sont parvenus à identifier l’un des mis en cause, celui qui conduisait la moto. Il a été interpellé et placé en garde à vue le 1er décembre. Ce dernier est lui aussi un ancien militaire, il était fusiller commando à Mont-de-Marsan (Landes).

Les empreintes digitales de l’agresseur ont été retrouvées sur le deux-roues. Son téléphone portable avait également borné sur le lieu des faits. De plus, l’homme est déjà bien connu de la police et de la justice : il a déjà été condamné à cinq reprises, notamment à trois ans de prison pour vol aggravé. Le suspect était sorti de prison en avril dernier. Il s’est rendu au commissariat d’Agde le 2 décembre avant d’être placé en garde à vue à son tour.

Les deux hommes ont été déférés au parquet de Béziers ce vendredi pour être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate. Ils ont demandé du temps pour préparer leur défense et ont été placés en détention provisoire jusqu’à leur procès, qui se déroulera le 31 décembre prochain.

30 jours d’ITT

L’arme de poing utilisée par l’agresseur n’a pas été retrouvée par les policiers. En outre, la victime a été blessée suite à cette agression et s’est vu attribuer 30 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).