🇫🇷 Agression à la prison de Borgo : «On essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens»

par Y.C.
Illustration D.R.

Le syndicat FO de l’administration pénitentiaire voit « un attentat de détenu radicalisé » plutôt qu’une « agression » de surveillant.

Dans un contexte de mouvement social dur au sein des effectifs de l’administration pénitentiaire, et alors que de nombreuses agressions se succèdent à l’encontre des surveillants, le syndicat FO de la Prison de Borgo près de Bastia (Corse) met les pieds dans le plat.

Pas une agression de droit commun mais un attentat islamiste

Vendredi, un détenu « radicalisé » a agressé au couteau deux surveillants pénitentiaires, dont l’un a été grièvement blessé à la gorge. Le détenu islamiste s’est ensuite retranché dans une cellule, dans laquelle il a été interpellé avec deux autres prisonniers. L’agresseur aurait crié « Allah Akbar ». Ce qui fâche intensément les syndicalistes FO de la prison de Borgo c’est le fait que l’agresseur, Morad A., soit poursuivi dans le cadre d’une procédure de droit commun là où ils y voient un attentat islamiste.

« On essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens »

Raphaël Barallini, délégué régional à Borgo, a déclaré au micro de France Info : « Je crois qu’on essaye de cacher les choses pour ne pas affoler les gens mais il faut informer les gens ». De nombreux éléments sont relevés par le syndicaliste pour étayer son accusation : l’agresseur aurait crié « Allah Akbar », il aurait noué un « drapeau » autour de son cou, et aurait reçu des « embrassades sur le front » de ses complices, juste après l’agression. Le syndicat voit dans ces actes une préméditation sur fond religieux.

Des écoutes effectuées sur le détenu

Récemment, des enquêteurs avaient pu noter, lors d’écoutes effectuées sur le détenu, que celui-ci était radicalisé. Une enquête avait bien été ouverte mais sans que ce dernier ne soit inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), rapporte L’Express.

Actu17.