🇫🇷 Aisne : Le petit Tom a bien été violé et est mort d’un traumatisme crânien. La garde à vue du suspect prolongée.

par Y.C.
Capture écran Twitter.

Le corps sans vie du petit Tom âgé de 9 ans a été découvert lundi soir, au Hérie-la-viéville (Aisne). Un homme de 27 ans habitant le village de 270 habitants est toujours en garde à vue. Il « conteste toute implication ».

Tom était parti avec Alexandre son meilleur ami âgé de 11 ans, cueillir des cerises, accompagné d’un homme majeur. Il s’agit du suspect actuellement en garde à vue.

Le cerisier se trouvait dans le jardin d’une maison abandonnée du village, où le corps du petit garçon a été découvert.

La mère de Tom s’est inquiétée des 19 heures ne voyant pas son enfant revenir, alors que des orages étaient annoncés ce soir là.

Les gendarmes ont été alertés vers 21h20. Le corps de Tom a finalement été découvert peu avant 23 heures, avec l’aide d’une partie des habitants de la commune.

Le corps du garçon a été retrouvé dans la cour d’une maison abandonnée du village, « dans un endroit difficile d’accès », à quelques dizaines de mètres de la maison familiale.

L’enfant était quasiment nu

La dépouille était « dissimulée sous des orties fraîchement coupées, lesquelles avaient été recouvertes d’une palette », a décrit le procureur de la République de Laon lors d’une conférence de presse ce mercredi après-midi.

L’enfant était « quasiment nu » avec « simplement des chaussettes et un tee-shirt remonté au niveau du cou », selon le magistrat.

Selon l’autopsie, Tom est mort des suites d’un « traumatisme crânien ». « Un hématome important au niveau de la tête et (…) des traces de viol » ont été constatées.

Le ou les auteurs ont tenté de brûler le corps

Par ailleurs, le procureur a indiqué que le corps de l’enfant était recouvert d’une « substance brillante », qui pourrait être de l’hydrocarbure. Les enquêteurs ont constaté « un début de combustion des végétaux qui entourent le corps ».

« Un orage était en cours lors de l’intervention des gendarmes et la pluie conséquente a été de nature à interrompre un début d’allumage », a indiqué le procureur.

Interpellé mardi matin à 6 heures et placé en garde à vue, le suspect âgé de 27 ans est donc « la dernière personne à avoir vu la victime en vie » a déclaré le procureur, en l’état des investigations.

L’homme qui a un casier judiciaire vierge et donc présumé innocent a rappelé le magistrat. D’après Le Parisien, le suspect a d’ailleurs participé aux recherches de l’enfant lundi soir.

Le mis en cause a fait un séjour en psychiatrie

Le suspect est présenté comme un « marginal » par plusieurs médias. Sur son profil Facebook, l’homme y apparaît parfois travesti. Sa sœur a indiqué au journal Le Parisien qu’il « avait eu des problèmes et avait déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique. » Selon elle, « il est incapable de faire ça. »

Cette dernière avait été la baby-sitter de la victime selon le journal francilien.

Le 31 mars dernier, le suspect se défendait sur son profil Facebook, d’être un pédophile. « M’accuser de pédophiliew me faire passer pour un violeur d’enfants en bande organisée, ça, je n’accepte pas ce genre de rumeur gratuite et malsaine. »

Actu17.