🇩🇪 Allemagne : Un homme soupçonné d’avoir empoisonné et tué 21 personnes a été arrêté et écroué.

par Y.C.
Illustration.

Le suspect de 56 ans a été surpris alors qu’il était en train d’empoisonner le déjeuner de l’un de ses collègues. Une enquête concernant la mort suspecte de 21 personnes a été ouverte.

L’affaire date du mois dernier et s’annonce très longue. Le mis en cause travaille dans une entreprise de Schloß Holte-Stukenbrock, dans le nord-ouest de l’Allemagne. Les vidéosurveillances de l’entreprise ont permis de constater que l’homme avait ajouté une substance « pulvérulente » dans le sandwich d’un de ses collègues a expliqué la police dans un communiqué, cité par CNN.

C’est la victime qui a remarqué cette substance dans son repas et qui a immédiatement prévenu la direction de son entreprise. La police a alors été avisée à son tour.

Une petite bouteille de cette substance a été retrouvée dans les affaires du suspect après qu’il a été placé en garde à vue.

Après analyses, les enquêteurs ont pu déterminer qu’il s’agissait d’acétate de plomb, une substance très toxique, capable de causer de gros dégâts au niveau des organes du corps humain.

« Un nombre étonnamment élevé de crises cardiaques et de cancers »

Les services spécialisés ont également retrouvé du mercure, du plomb et du cadmium dans l’appartement du suspect à Bielefeld (Allemagne). Le suspect a « longtemps essayé de produire des substances toxiques, y compris contenant des métaux lourds » a précisé la police.

Les autorités ont étendu l’enquête à d’autres victimes potentielles. Car ces dernières années, deux employés sont tombés gravement malades. Les policiers ont également décidé de revenir sur l’ensemble des décès d’ex-employés, depuis 2000, en particulier 21 qui sont morts avant l’âge de la retraite.

Les enquêteurs se demandent en effet si ces derniers n’auraient pas été victimes d’empoisonnement de la part du suspect, et n’excluent pas de devoir exhumer les corps dans le cadre de leur enquête.

« Il y avait un nombre étonnamment élevé de crises cardiaques et de cancers parmi les cas de décès dans l’entreprise », a déclaré la police dans son communiqué.

Présenté à un juge le 17 mai dernier, le suspect dont l’identité n’a pas été communiquée par les autorités, a été mis en examen à ce stade pour « tentative de meurtre » et a été écroué. Les motivations de cet homme sont pour l’heure inconnues.

Actu17.