Alpes-Maritimes : Il fuit le contrôle des douaniers à contresens sur l’A8 et se débarrasse d’un fusil à pompe


Illustration. (Twitter / @Prefet66)

La soirée de vendredi a été des plus mouvementées pour les douaniers de la brigade de Menton positionnés en point de contrôle sur l’autoroute A8.

Les douaniers se trouvaient à hauteur de la barrière de péage d’Antibes, sur l’autoroute A8, et surveillaient le flux des véhicules, ce vendredi soir. Vers 23 heures, ils ont aperçu un automobiliste au comportement suspect, rapporte Nice Matin. Le conducteur a stationné sa voiture en amont du contrôle sur un petit parking en bordure d’autoroute, tous feux éteints.

Comprenant qu’il avait été repéré par les fonctionnaires, il a subitement allumé ses feux et a accéléré, filant à toute allure sur la barrière de péage. Alertes, les douaniers se sont immédiatement mis en protection afin d’éviter de se faire percuter, comme la barrière qui s’est brisée au passage du véhicule. Le suspect a pris la direction de l’Italie.

La BAC arrive en renfort

Il a ensuite tenté de quitter le plus rapidement possible l’autoroute et a emprunté une voie de sortie à contresens. Sa vitesse était si élevée qu’il a percuté un muret et détruit sa voiture dans la bretelle d’autoroute. Par chance, aucun usager n’arrivait face à lui à ce moment-là.

Malgré la violence du choc, le fuyard a continué à pied. Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) qui passait à proximité à ce moment-là est venue prêter main forte aux douaniers.


Un fusil à pompe, un mandat de recherche et un véhicule volé

En parallèle, les fonctionnaires ont déployé une échelle pour explorer la zone située sous le pont de l’autoroute. Ils y ont découvert un fusil à pompe chargé. L’arme se trouvait sur le parcours de fuite du suspect. Elle a été saisie.

Les policiers de la BAC sont finalement parvenus à interpeller le fuyard. Ce ressortissant Tchétchène, âgé de 20 ans, faisait l’objet d’un mandat de recherche émis par la justice. Il était, en outre, sous le coup d’une interdiction de quitter la ville de Nice.

Enfin, le véhicule qu’il a pulvérisé dans l’accident était volé. L’homme est actuellement en garde à vue au commissariat d’Antibes et va devoir s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés.