🇫🇷 Bas-Rhin : Le meurtrier utilisait le doigt coupé de sa victime pour usurper son identité.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le suspect conservait le corps de sa victime dans un fût rempli d’huile de vidange.

Un quinquagénaire a usurpé l’identité d’un mort durant des années, pour toucher ses allocations. Devant les enquêteurs, il a avoué l’avoir tué.

Le doigt coupé pour son empreinte digitale

Le suspect a avoué l’homicide devant les enquêteurs, après la découverte du corps de ce marginal, qu’il avait hébergé en 2012. Le cadavre était dissimulé dans un fût d’huile de vidange, au fond du jardin du suspect. Pis, l’homme avait coupé le doigt de sa victime afin de l’utiliser pour usurper son identité, rapporte le quotidien régional DNA. Il le conservait dans une petite boîte.

Le fils du quinquagénaire le dénonce

La découverte a eu lieu en 2016 à Dettwiller, lorsque le fils du mis en cause l’a dénoncé aux autorités. Incarcéré depuis deux ans, le meurtrier présumé doit être jugé par la Cour d’Assises du Bas-Rhin d’ici quelques jours.

Actu17.