Ardèche : Un chasseur abat un chiot de 4 mois car il aboie trop fort


Illustration. (Pixabay)

« Kinder », un border collie de 4 mois, a été tué car il risquait de faire fuir le gibier, selon le chasseur.

Un chiot a été tué de deux balles de carabine tirées par un jeune chasseur de 22 ans, à Saint-Agrève en Ardèche.

Lors de sa garde à vue pour « acte de cruauté envers un animal domestique », le mis en cause a expliqué aux gendarmes que le chiot risquait de perturber le gibier en aboyant avant l’ouverture de la chasse, prévue quelques jours plus tard.

Le suspect intercepté par les propriétaires du chien

Les faits se sont déroulés lundi 26 août, Le Dauphiné. Ce jour-là le chasseur se promenait et a croisé le chemin du chiot qui aboyait. Trop bruyamment pour le gibier, d’après le jeune homme. Il serait alors rentré chez lui pour récupérer sa carabine avant de tirer mortellement sur l’animal.

Le propriétaire du chiot, un agriculteur de 66 ans, avait entendu les tirs et les hurlements de douleur de son fidèle compagnon. En constatant la mort de l’animal, il avait récupéré son tracteur et bloqué la voiture du tireur présumé. Sa compagne avait, dans le même temps, intercepté le jeune chasseur avant l’arrivée des gendarmes.


Lors de ses auditions, le jeune homme aurait reconnu être l’auteur des tirs, et d’avoir tenté d’effacer les traces de son acte en déplaçant le cadavre de l’animal. Il comparaîtra 14 février prochain au tribunal de Privas.