🇦🇷 Argentine : L’ambassadeur de Russie permet la saisie de 400 kg de cocaïne.

par Y.C.
Illustration D.R.

Une affaire singulière a secoué l’ambassade de Russie en Argentine et a permis aux deux pays de coopérer dans une enquête de trafic international de stupéfiants.

Tout a débuté en décembre 2016, lorsque l’ambassadeur de Russie, basé à Buenos Aires en Argentine, a dénoncé aux autorités locales la présence de 16 valises suspectes entreposées dans une annexe de l’ambassade. La police a saisi leur contenu : de la cocaïne d’une « très grande pureté ».

Les policiers remplacent la drogue par de la farine

Plutôt que de faire une saisie « sèche » de cette quantité de cocaïne estimée à 50 millions d’euros à la revente, les policiers ont piégé les trafiquants. Ils ont eu l’idée de remplacer discrètement la drogue par 400 kg de farine. Les policiers argentins ont également pris soin d’y cacher des balises de suivi GPS.

Des valises destinées à passer par le courrier diplomatique

Placés sous surveillance, les trafiquants ont tenté de faire passer les valises à plusieurs reprises dans le courrier diplomatique. Ce n’est qu’un an plus tard, en décembre 2017, que les narcotrafiquants y sont parvenus. Les valises ont quitté Buenos Aires pour rejoindre Moscou, relate Le Figaro.

Coopération internationale

L’arrivée du courrier diplomatique à Moscou a été placé sous étroite surveillance policière. Les agents russes ont interpellé trois suspects. Deux interpellations ont également eu lieu en Argentine. Parmi les suspects : un policier russe naturalisé argentin en fonction à Buenos Aires depuis 2013. Le cerveau de la bande organisée est quant à lui parvenu à prendre la fuite en Allemagne.

Actu17.