🇧🇪 Attaque au couteau à Bruxelles : l’agresseur a tenté de poignarder le policier à la tête.

par Y.C.
Illustration. (DR)

Un policier a été attaqué par un homme armé d’un couteau ce lundi matin à Bruxelles (Belgique). L’assaillant a été neutralisé par balles, il est entre la vie et la mort.

De nouveaux éléments ont été révélés par la police concernant cette agression qui s’est déroulée ce lundi matin. Il était 09h15 lorsqu’une patrouille de policiers a aperçu un homme assoupi chaussée d’Anvers. Ils ont décidé de le réveiller afin que celui-ci quitte les lieux.

« Ce Monsieur, directement, a montré un couteau. Les policiers ont demandé de le laisser tomber. Ils ont demandé à plusieurs reprises et ont même dû utiliser du gaz » a expliqué Ilse Van De Keere, porte-parole de la police de Bruxelles.

« Un coup de couteau à la tête »

« Ça n’a eu aucun résultat. Il s’en est pris au policier, il lui a donné un coup de couteau à la tête, et le policier a été emmené à l’hôpital. Ensuite, un autre policier a ouvert le feu en direction du suspect. Il a tiré trois fois dessus », a poursuivi le porte-parole.

« Deux balles sont entrées dans le corps du suspect, une au niveau du torse, et l’autre au niveau de la jambe. Le suspect a été emmené à l’hôpital, grièvement blessé, dans un état critique » a ajouté Ilse Van De Keere. L’identité du mis en cause n’est pas confirmée pour l’heure.

Le policier a été légèrement blessé et conduit à l’hôpital.

Deux enquêtes ont été ouvertes a indiqué le parquet, l’une concernant le coup de couteau, la seconde sur l’usage de l’arme du policier.

Il n’y a aucune raison de penser que l’agression ait une quelconque motivation terroriste a par ailleurs précisé le procureur.

L’agresseur serait d’origine afghane ou égyptienne

Selon Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, cité par La Libre, l’agresseur serait « plutôt d’origine afghane ou égyptienne » et ne serait pas un habitué des lieux.

Ce dernier dénonce une politique « ultra-répressive » menée par les autorités en matière d’asile et de migration, entraînant une hausse de la tension et des actes de violence au parc Maximilien.

Mise à jour 17h35 : Le maire de Bruxelles Philippe Close, indique que l’agresseur est un Belge d’origine égyptienne.

Actu17.