Attentat à la bombe contre un bus de touristes en Égypte : le bilan passe à 4 morts et 11 blessés.


(capture écran Twitter)

Un engin explosif improvisé a explosé au passage d’un bus de touristes ce vendredi après-midi en Égypte, près du site des pyramides de Guizeh, non loin du Caire.

Trois touristes vietnamiens et leur guide touristique égyptien ont été tués après l’explosion selon un nouveau bilan donné par le parquet. L’attaque s’est produite en fin d’après-midi dans le quartier d’Al-Marioteya à Guizeh.

Les 11 autres personnes présentes dans le bus ont été blessées, dont le chauffeur égyptien du véhicule. Des photos du bus particulièrement endommagé témoignent de la violence de l’explosion.

La bombe a été placée à côté d’un mur

La bombe a été dissimulée à côté d’un mur d’enceinte d’une villa sur un carrefour où il y a peu de commerces indique le journaliste de Radio France François Hume-Ferka. Un mur qui a été éventré par le souffle de l’explosion.

Aucune revendication

Pour l’heure, cet attentat n’a pas été revendiqué. L’Égypte n’avait connu aucun attentat depuis juillet 2017. Deux touristes allemandes avaient tuées dans une attaque au couteau sur une plage de la station balnéaire de Hourghada. Quatre autres personnes avaient également été blessées.

Le tourisme pourrait encore être impacté

Ce nouvel attentat pourrait une nouvelle fois porter atteinte au tourisme dans le pays alors qu’un regain avait été enregistré ces derniers mois, avec 8,2 millions de visiteurs en 2017 selon un bilan officiel. Certaines agences de voyage ont déjà retirées l’Égypte de leurs destinations, ce vendredi soir.

La plus grosse chute du tourisme s’était produite après l’attentat à la bombe visant un avion russe transportant des touristes russes, peu après son décollage de Charm El-Cheikh, le 31 octobre 2015. 224 personnes avaient perdu la vie.