🇫🇷 Attentat de Magnanville : 5 gardes à vue prolongées dont celle de la policière. Un homme remis en liberté.

par Y.C.
L'attentat de Magnanville a fait deux morts le 14 juin 2016.

L’enquête se poursuit. Cinq des suspects ont vu leur garde à vue prolongée de nouveau ce mercredi, dont la policière, sa fille et son fils.

Six personnes ont été placées en garde à vue de lundi matin à la demande de la juge d’instruction en charge de l’enquête sur l’attentat terroriste de Magnanville ayant coûté la vie à deux policiers, Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider.

Une policière et sa fille radicalisée

Parmi les six personnes se trouve une policière, major de police affectée dans les Yvelines et ex-déléguée du syndicat Alliance pour ce même département. Sa fille qui est radicalisée et convertie à l’islam comme nous l’ecrivions hier, est aussi entendue dans les locaux de la SDAT depuis lundi, tout comme Mina B., qui a été extraite de sa cellule de prison.

Les noms de 2626 policiers dans les mains de Mina B.

Cette dernière, qui est une amie de la fille de la policière Maryline B., a déjà été mise en examen dans une affaire de terrorisme, en octobre 2017. Elle a également été trouvée détentrice d’une clef USB contenant un listing du syndicat Alliance selon France 2, avec 2626 noms de policiers du renseignement.

Le frère de Mina B. également en garde à vue, un proche de L. Abballa

Le fils de la policière fait lui aussi parti des gardés à vue, tout comme un autre homme, décrit comme un islamiste radicalisé selon Le Parisien, ayant été en contact avec Larossi Abballa, le terroriste de Magnanville. Il s’agit du frère de Mina B.

Les policiers cherchent à déterminer si les suspects ont été impliqués dans l’attentat de Magnanville. Une garde à vue en matière de terrorisme peut durer 96 heures, soit jusqu’à vendredi matin.

Actu17.