Attentat de Magnanville : Un suspect de l’entourage du tueur placé en garde à vue


Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider ont été tués à leur domicile à Magnanville (Yvelines), le 13 juin 2016.

Un nouveau suspect a été interpellé et placé en garde à vue dans l’enquête sur l’attentat de Magnanville (Yvelines) dans lequel deux fonctionnaires de police ont été tués.

Un homme a été interpellé aux Mureaux ce lundi matin par les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT). Ce dernier qui fait partie de l’entourage du terroriste, Larossi Abballa, a été placé en garde à vue. Les enquêteurs souhaitent vérifier si cet individu a eu un rôle dans l’attaque terroriste.

Le 13 juin 2016, le terroriste de 25 ans avait assassiné Jean-Baptiste Salvaing, policier, et sa conjointe Jessica Schneider, adjointe administrative, à l’arme blanche, avant de se retrancher dans la maison du couple où se trouvait leur enfant âgé de 3 ans. Il avait ensuite été abattu par les policiers du RAID lors de l’assaut.

Trois hommes déjà mis en examen et écroués

Dans cette enquête, trois personnes ont déjà été mises en examen et placées en détention provisoire : Charaf-Din Aberouz, Saad Rajraji et Mohamed Lamine Aberouz, tous trois proches du tueurs. Ce dernier a été condamné lors du procès de l’attentat raté de Notre-Dame en octobre dernier, à trois ans de prison pour « non-dénonciation de crime ». Il a fait appel de cette décision.

L’attaque terroriste de Magnanville avait rapidement été revendiquée par le groupe État islamique (EI) alors que le tueur avait, peu avant sa mort, diffusé un message de revendication en direct sur Facebook à partir de l’ordinateur des victimes.


Jusqu’ici, les enquêteurs ne sont pas parvenus à déterminer comment Larossi Aballa s’est procuré l’adresse du couple de fonctionnaires et pourquoi il s’est attaqué à eux.