Attentat de Strasbourg : Cherif Chekatt a été abattu par la police


Cherif Chekatt a été abattu par les forces de l'ordre le 13 décembre 2018.

 


Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Retrouvez toutes nos informations et recevez nos alertes sur votre téléphone, grâce à notre appli pour smartphone.

00h25. Des images amateurs ont été tournées par une habitante, quelques instants après la riposte des policiers.

Cherif Chekatt est au sol, neutralisé et ne bouge déjà plus. Les policiers ne s’approchent pas de lui en attendant les services de déminage, afin de s’assurer que le terroriste n’a aucun objet dangereux ou explosif sur lui.

00h10. Une photo de Cherif Chekatt mort a été diffusée dans plusieurs médias. On aperçoit son arme de poing qui serait un revolver d’ordonnance modèle 1892, de calibre 8 mm, qu’il aurait utilisé lors de l’attentat ce mardi soir.

Le terroriste a fait feu sur les policiers avec, avant d’être abattu ce jeudi soir vers 21 heures.

23h50. Le parquet confirme que l’homme abattu ce soir est bien Cherif Chekatt.

23h10. Une femme a remarqué Cherif Chekatt ce jeudi après-midi, et a prévenu la police. Le suspect correspondait à l’appel à témoins lancé par la police. Il était aussi blessé au bras. C’est sans aucun doute ce qui a permis aux policiers de retrouver sa trace.

22h50. Christophe Castaner indique que le terroriste a fait feu sur les policiers à « une ou deux reprises » sur les policiers. « L’enquête déterminera » ce qui s’est passé a-t-il ajouté. Aucun policier n’a été blessé.

Christophe Castaner a également remercié les forces de l’ordre dans un tweet.

22h45. Le groupe EI revendique l’attentat de Strasbourg et qualifie de « soldat de l’État Islamique » le terroriste abattu ce soir.

22h25. Selon nos informations, Cherif Chekatt avait été repéré dans l’après-midi par la police, alors qu’il rentrait dans une grande ZAC (zone d’aménagement concerté) appartenant à la SNCF. Une zone située à proximité du lieu où il vivait.

Une surveillance accrue du secteur avait été organisée, notamment avec le soutien du RAID et de la BRI.

Au moment où les policiers de la BST l’ont repéré, il venait de sortir de cette ZAC. Les policiers ont ouvert le feu avec un HK UMP9, alors qu’ils étaient braqués par le terroriste.

22h15. Lors d’une conférence de presse, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a confirmé que ce sont 3 policiers qui ont d’abord repéré un individu suspect, correspondant au profil de Cherif Chekatt, qui « déambulait » au niveau du 74 rue Lazaret.

Au moment « de l’interpeller », le suspect s’est retourné avec une arme de poing à la main, les policiers « l’ont neutralisé » a indiqué le ministre de l’Intérieur.

21h15. Cherif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg, au 74 rue Lazaret, dans le quartier du Neudorf, tout proche de l’endroit où il avait été aperçu pour la dernière fois.

C’est lors d’un tir de riposte de la police que le terroriste présumé du marché de Noël de Strasbourg a été tué ce jeudi soir vers 21h00.

C’est un équipage de 3 policiers de la Brigade spécialisée de terrain (BST) de Strasbourg qui a aperçu un individu suspect, qui avait la capuche de sa doudoune noire sur la tête, et qui rentrait dans un hall d’immeuble.

Les fonctionnaires l’ont questionné, l’homme s’est retourné et a ouvert le feu. Les policiers de la BST l’ont abattu.